Les Jungfraubahnen vont limiter le nombre de skieurs

Les remontées mécaniques de la Jungfrau, dans l'Oberland bernois, entendent limiter l'accès ...
Les Jungfraubahnen vont limiter le nombre de skieurs

Les Jungfraubahnen vont limiter le nombre de skieurs

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Les remontées mécaniques de la Jungfrau, dans l'Oberland bernois, entendent limiter l'accès à leur domaine skiable. Au maximum 17'800 personnes seraient autorisées par jour sur les pistes au-dessus de Wengen et Grindelwald.

Le directeur des Jungfraubahnen Urs Kessler a fait part du projet dans une interview au Sonntagsblick. L'idée n'est pas seulement d'ordre écologique, il s'agit aussi d'une question de marketing: plus un bien est rare, plus il a de valeur, explique Urs Kessler.

Les remontées mécaniques de la Jungfrau limitent depuis 2009 déjà l'accès au Jungfraujoch: 5500 personnes au maximum sont autorisées par jour sur ce site mondialement connu. Le but est d'éviter une trop grande cohue dans les trains se rendant sur place et au sommet lui-même.

Le domaine skiable englobe les pistes de Grindelwald-Wengen, Grindelwald-First et Mürren-Schilthorn. La restriction s'appliquera aux deux premières, a précisé dimanche à Keystone-ATS la porte-parole des Jungfraubahnen Kathrin Naegeli.

Le contingent de 17'800 personnes doit être introduit dans un an, pour la saison 2020/21. La mesure vise les visiteurs journaliers, les détenteurs d'un abonnement n'étant pas concernés. La limitation permet d'offrir de la qualité aux skieurs et snowboardeurs, qui doivent pouvoir profiter pleinement de leur visite, souligne la porte-parole.

CFF indirectement visés

L'interview d'Urs Kessler portait sur la question de savoir s'il est toujours rentable d'investir dans les sports d'hiver, ce que le directeur approuve résolument. Les Jungfraubahnen investissent beaucoup d'argent pour améliorer l'accès à leur domaine skiable par les transports publics.

A demi-mot, Urs Kessler laisse entendre que la prestation des CFF sur ce point ne le satisfait pas. Il voit surtout du potentiel d'amélioration à la gare d'Interlaken-Ost, où les trajets pour les correspondances sont trop longs. Cette semaine, les Jungfraubahnen inaugurent d'ailleurs un nouveau terminus ferroviaire à Grindelwald, réalisé avec les remontées mécaniques du Männlichen et la Berner Oberland-Bahn (BOB).

Les passagers du train pourront alors directement accéder aux télécabines du Männlichen, qui les conduisent au domaine skiable de Grindelwald-Wengen. Cette nouvelle gare fait partie du projet V-Bahn des Jungfraubahnen et des remontées du Männlichen, devisé à 470 millions de francs et qui devrait être mis en service en décembre 2020.

/ATS
 

Actualités suivantes