Les TPF toujours dans les chiffres rouges l'an dernier

Les Transports publics fribourgeois (TPF) restent dans le rouge, en essuyant une perte consolidée ...
Les TPF toujours dans les chiffres rouges l'an dernier

Les TPF toujours dans les chiffres rouges l'an dernier

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Les Transports publics fribourgeois (TPF) restent dans le rouge, en essuyant une perte consolidée de 10,3 millions de francs en 2021, contre 9,3 millions un an plus tôt. L'exercice a été encore marqué par la crise sanitaire mais aussi par de nombreux développements.

Le chiffre d’affaires du groupe a atteint 160 millions de francs, après 152 millions en 2020, dont 154,6 millions pour la société TPF Trafic, ont indiqué mercredi les TPF. Les résultats financiers reflètent les effets de la crise sanitaire et des vagues épidémiques qui ont empêché la 'pleine reprise' du secteur sur le plan national.

La baisse de fréquentation a induit un recul des recettes, qui a causé une perte opérationnelle de 2,5 millions pour le groupe. S'y ajoute la provision constituée pour rembourser les commanditaires, suite de la révision ordinaire de l’Office fédéral des transports en 2021, pour près de 7,7 millions, intérêts moratoires de 5% compris.

Loin du record de 2019

Les TPF ont transporté plus de 29 millions de voyageurs (+16% en comparaison annuelle), malgré un nouvel exercice marqué du sceau du Covid-19. L'évolution ne rattrape toutefois pas la situation d’avant la pandémie et le record inscrit en 2019, avec 34 millions de voyageurs, ont noté les dirigeants devant la presse à Givisiez (FR).

Dans le domaine de la billeterie, une reprise se fait aussi sentiravec 455’278 billets SMS, contre 389’944 en 2020, et 241’126 billets Fairtiq (162'708) vendus. En matière de ponctualité, les trains TPF, qui circulent notamment jusqu'à Neuchâtel et Berne, ont conservé un excellent taux de 95,17% (95,35% en 2020).

L’année 2021 a démarré par la signature d’une convention de prestations 'historique' avec la Confédération. Pas moins de 320 millions de francs seront investis du coup jusqu'en 2024 dans l’entretien et le développement du réseau ferroviaire des TPF ainsi que dans la couverture des frais d’exploitation.

Voie normale vers Broc

Au printemps, le Programme Bulle a franchi une nouvelle étape: la ligne entre Bulle et Broc-Fabrique démarrait sa mue de voie métrique à voie normale afin d’être connectée au réseau national. Le renouvellement des installations permettra à terme l’adaptation du réseau du sud fribourgeois à l’augmentation du trafic par le rail.

Dans l'immobilier (TPF Immo), les grands chantiers de Bulle et de Châtel-St-Denis ont marqué une avancée considérable. Le concept immobilier des TPF, Velâdzo, incarnant une nouvelle conception de la vie et de la mobilité, a été dévoilé au public au printemps 2021. L’ouverture du premier Velâdzo à Bulle est prévue à l’automne 2022.

Didier Castella président

L'assemblée générale de mardi a porté le conseiller d'Etat Didier Castella, en charge notamment des institutions, à la présidence du conseil d'administration. Il remplace Georges Godel, grand argentier cantonal jusqu'à fin 2021, qui a dû démissionner à fin janvier, suite à la parution du livre 'Secrets et confidences d’un président'.

Le procureur général Fabien Gasser a ouvert une procédure pénale en avril contre Georges Godel pour violation du secret de fonction et contre Jean-Marc Angéloz pour instigation à la violation du secret de fonction. L'affaire a défrayé la chronique en début d'année, au moment de l'entame d'une nouvelle législature cantonale.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus