Les exportations horlogères accélèrent en septembre

Les exportations horlogères suisses ont connu une nette hausse au mois septembre, bondissant ...
Les exportations horlogères accélèrent en septembre

Les exportations horlogères accélèrent en septembre

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Les exportations horlogères suisses ont connu une nette hausse au mois septembre, bondissant de 10,2% sur un an à 1,82 milliard de francs, selon les chiffres publiés jeudi par l'Administration fédérale des douanes (AFD). Les Etats-Unis et la Chine y ont contribué.

'Les exportations horlogères suisses ont bénéficié d'un jour ouvrable supplémentaire et d'un effet de base favorable en septembre', fait remarquer la Fédération horlogère suisse (FH). Les volumes (-7,2%) pour leur part ont continué de diminuer mais un peu moins que les mois précédents.

De janvier à septembre, les envois à l'étranger de l'industrie horlogère ont pris 2,8% à 15,9 milliards de francs.

Une grande partie de ce rebond de septembre a été portée par les montres en métaux précieux et bimétalliques.

Au niveau des segments de prix, les montres de moins de 200 francs (prix export) ont ralenti leur baisse à -12,5% au niveau des volumes tandis le chiffre d'affaires engrangé par cette catégorie s'est replié de 7,6%. La gamme 200-500 francs a observé une légère amélioration tant en termes de volumes (+1,7%) que de valeur (+2,2%).

Les garde-temps de plus de 3000 francs ont affiché une croissance (+17,1%) particulièrement soutenue en valeur, précise la FH.

Au niveau des régions, les principaux marchés ont nettement avancé à l'exception notable de Hong Kong, qui souffre depuis cet été des manifestations qui s'y déroulent.

Pour la troisième fois cette année, les Etats-Unis ont pris la première place, grâce à une augmentation de 14,7% en septembre. Si Hong Kong est resté négatif (-4,6%), les autres marchés de la région ont enregistré des croissances très élevées: Chine +26,0%, Japon +31,6%, Singapour +20,5%.

L'Europe (+6,5%) n'est pas restée en reste le mois dernier. Le Vieux Continent a profité de la stabilité du Royaume-Uni (+0,6%) et des progrès d'autres marchés importants comme l'Allemagne (+14,4%), la France (+15,6%) et l'Italie (+7,2%).

/ATS
 

Articles les plus lus