Les immatriculations de voitures reculent en 2018

Le nombre de voitures nouvellement immatriculées a reculé l'an dernier de 4,6% à 299'716 unités ...
Les immatriculations de voitures reculent en 2018

Le nombre de voitures nouvellement immatriculées a reculé l'an dernier de 4,6% à 299'716 unités. Le repli reflète pour l'essentiel les modifications dans les normes anti-pollution (WLTP) et les retards de livraison qui en ont résultés.

'Le recul s'explique clairement par l'introduction en septembre de la norme WLTP beaucoup plus contraignante pour les nouvelles voitures', a précisé jeudi le porte-parole d'Auto-Suisse, Christoph Wolnik, cité dans un communiqué.

De nombreuses livraisons de voitures ont été repoussées en 2019, ce qui constitue cependant 'une chance' pour la nouvelle année. La fédération s'est déclarée 'très positive' pour l'exercice entamé, espérant franchir la barre des 300'000 voitures nouvellement immatriculées.

Par type de propulsion, les moteurs diesel ont poursuivi leur chemin de croix avec une chute de 20,4%. Les hybrides essence (+25,5%) et diesel (+209,6%) ont par contre été plébiscitées par les conducteurs. Les véhicules électriques ont quant à eux enregistré une progression de 7%.

Les marques les plus appréciées en 2018 ont continué d'être Volkswagen, avec une part de marché de 11%, suivi par Mercedes (8,6%), BMW (8,1%), Skoda (6,4%) et Audi (6,1%).

Au seul mois de décembre, les immatriculations ont chuté de 11,4% sur un an à 27'539 unités, en raison des nouvelles normes environnementales.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus