Les loyers ont baissé en 2018, année de fortes variations

Les loyers en Suisse ont connu une évolution volatile ces douze derniers mois, gonflant au ...
Les loyers ont baissé en 2018, année de fortes variations

Les loyers ont baissé en 2018, année de fortes variations

Photo: KEYSTONE/WALTER BIERI

Les loyers en Suisse ont connu une évolution volatile ces douze derniers mois, gonflant au 1er semestre avant de retomber en 2e partie d'année. A fin décembre, le loyer moyen d'un logement de 100 mètres carrés était de 2150 francs, inférieur à celui de janvier 2018.

Les prix de location ont reculé en moyenne de 0,5% en rythme annuel, malgré un pic en juillet (2210 francs pour un appartement de 100 mètres carrés), affirme vendredi Immoscout. Si 2018 s'est révélée globalement favorable pour les locataires, cette tendance s'essouffle peu à peu, avertit néanmoins le portail immobilier.

Les disparités régionales sont très marquées. Dans l'agglomération zurichoise, les loyers ont affiché une hausse de 0,7% sur un an, alors qu'une contraction de 1,4% a été constatée dans la région lémanique, selon le Swiss Real Estate Offer Index, publié par Immoscout et le bureau de conseil spécialisé Cifi.

Le Tessin a enregistré également une baisse sensible, de l'ordre de 1,3%. La Suisse orientale et le nord-ouest du pays ont dû composer avec une augmentation de 0,2%. La flambée la plus importante est à mettre sur le compte de la Suisse centrale, dont les loyers se sont envolés de 2,3%.

En décembre, le loyer moyen en Suisse a connu un repli de 0,6% sur un mois et de 0,5% en rythme annuel.

Immoscout fait également le point sur le prix moyen des maisons individuelles qui a diminué de 1,8% en décembre par rapport au mois précédent. Le mètre carré coûtait 6155 francs durant la période sous revue, ce qui représente cependant une augmentation de 2,6% sur un an.

Toujours en décembre, il fallait débourser 7055 francs pour s'approprier un mètre carré d'une propriété par étage, soit une hausse mensuelle de 0,7% et annuelle de 2,2%.

Le marché de l'immobilier devrait rester légèrement favorable en 2019 en raison des perspectives économiques et des chiffres de l'immigration, expliquent les spécialistes d'Immoscout.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus