Les négociations entre Washington et Pékin reprendront en octobre

Négociateurs chinois et américains doivent se rencontrer au 'début octobre' à Washington pour ...
Les négociations entre Washington et Pékin reprendront en octobre

Négociateurs chinois et américains doivent se rencontrer au 'début octobre' à Washington pour de nouvelles négociations commerciales, a indiqué jeudi le ministère chinois du commerce. Les pourparlers devaient à l'origine avoir lieu ce mois-ci.

Ils avaient été reportés sine die après l'imposition le 1er septembre de nouvelles surtaxes douanières réciproques.

Le principal négociateur chinois, Liu He, s'est entretenu jeudi matin (heure de Pékin) avec le représentant américain pour le commerce Robert Lighthizer et le secrétaire au trésor Steve Mnuchin, a indiqué le ministère dans un bref communiqué.

'Les deux parties sont convenues de tenir le treizième cycle de consultations économiques et commerciales de haut niveau entre la Chine et les Etats-Unis à Washington au début octobre et de maintenir une communication étroite', a-t-il précisé.

Guerre commerciale depuis un an

Lors de leur dernière session de négociations à Shanghai à la fin juillet, les deux pays avaient décidé de se revoir en septembre aux Etats-Unis, sans toutefois annoncer de date.

La Chine et les Etats-Unis sont engagés depuis plus d'un an dans un bras de fer commercial, qui s'est traduit par l'imposition réciproque de droits de douane punitifs sur plus de 360 milliards de dollars d'échanges annuels.

De nouvelles surtaxes frappant des milliards de dollars de produits chinois sont en outre entrées en vigueur dimanche aux Etats-Unis. La Chine a répliqué en augmentant les droits de douane sur 75 milliards de dollars de biens américains.

Pékin a annoncé cette semaine qu'il avait déposé une plainte à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en réaction à l'entrée en vigueur des nouveaux droits de douane américains.

Visiblement peu impressionné, le président américain Donald Trump a menacé mardi Pékin d'une guerre commerciale encore plus dure, s'il était réélu, prédisant une hémorragie d'emplois et d'entreprises en Chine, tout en faisant fi des industriels américains qui souffrent de sa politique protectionniste.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus