Les nuitées hôtelières ont fondu de plus d'un quart cet hiver

L'hôtellerie suisse a enregistré une chute de 26,4% du nombre de nuitées au cours de la saison ...
Les nuitées hôtelières ont fondu de plus d'un quart cet hiver

Les nuitées hôtelières ont fondu de plus d'un quart cet hiver

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

L'hôtellerie suisse a enregistré une chute de 26,4% du nombre de nuitées au cours de la saison touristique d'hiver, soit 3,4 millions de moins sur un an. Si les villes ont encore été à la peine, le Tessin a largement tiré son épingle du jeu.

De novembre 2020 à avril 2021, ce sont 9,4 millions de nuitées qui ont été recensées dans les établissements helvétiques, selon les résultats provisoires de l'Office fédéral de la statistique (OFS) publiés mardi. La demande étrangère a chuté de 70,1% avec seulement 1,9 million de nuitées. A l'inverse la demande locale a progressé de 16,5%, totalisant 7,5 millions d'unités.

La demande est restée fortement négative entre novembre (-57%) et février (-40%) par rapport aux mêmes mois de l'année précédente, quand la crise du Covid-19 n'avait pas encore débutée ou que les effets n'étaient pas encore perceptibles en Suisse.

Dès le printemps, la tendance a été à la hausse (+47,1% en mars; +801,8% en avril), bénéficiant d'une base de comparaison très favorable car un an plus tôt, la Suisse était en semi-confinement. En revanche, par rapport à 2019, la demande est en retrait, affichant un recul de 44% pour mars et de plus d'un quart pour avril.

Comme depuis le début de la crise liée au coronavirus, ce sont les régions citadines qui souffrent le plus de l'absence de touristes internationaux. Ainsi Genève (-68%), les régions zurichoise (-63%) et bâloise (-56%) ont affiché les plus grandes contractions. Seul le Tessin a vu le nombre de ses nuitées augmenter, et ce de manière marquée, avec un bond de près de 90%.

/ATS
 

Actualités suivantes