Les prix de l'immobilier continuent de se stabiliser en Suisse

Les prix de vente sur le marché immobilier suisse continuent de se stabiliser, affirment Comparis ...
Les prix de l'immobilier continuent de se stabiliser en Suisse

Les prix de l'immobilier continuent de se stabiliser en Suisse

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

Les prix de vente sur le marché immobilier suisse continuent de se stabiliser, affirment Comparis et l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).

Aucun élément ne permet d'indiquer la formation d'une bulle, aucun district n'affichant une situation critique en la matière, alors que les douze mêmes communes qu'en 2016 demeurent sous surveillance.

Après avoir observé les données de plus de 1,5 million d'annonces de vente de maisons ou d'appartements, réunies sur le site comparis.ch entre 2005 et fin juin 2018, les auteurs de l'étude notent que la hausse du prix au mètre carré en comparaison annuelle a une nouvelle fois enregistré une progression inférieure à 5% dans la moitié des districts analysés. Pour la troisième fois consécutive, aucun district n'a vu sa situation en la matière jugée critique.

Dans l'édition 2013 du rapport immobilier, le district st-gallois de See-Gaster, qui compte notamment en son sein la commune de Rapperswil-Jona, avait présenté une dynamique de prix à la hausse. Celle-ci s'était traduite par le classement de cette région dans la catégorie 'vigilance'. Depuis l'accalmie intervenue en 2014, une détente s'est encore manifestée, permettant à cette zone de rejoindre celles présentant les risques les plus faibles.

A l'image de l'an dernier, douze districts demeurent sous 'surveillance' en raison de risques légèrement plus élevés. Un seul d'entre eux se situe en Suisse romande à Monthey (VS). Quatre, à savoir Bülach, Horgen, Pfäffikon, Uster et Hinwil font partie du canton de Zurich, ces derniers étant rejoints par les voisins argoviens d'Aarau et Lenzbourg, ainsi que Lucerne, Hochdorf, Sursee, dans le canton de Lucerne et Thoune, dans celui de Berne.

'En raison des taux extrêmement bas ainsi que d'un contexte macroéconomique connaissant une évolution positive, on peut s'attendre à ce que le marché immobilier suisse reste globalement stable pour le reste de l'année', estime Didier Sornette, professeur en risques entrepreneuriaux à l'EPFZ. Les prix de l'immobilier résidentiel ont certes fortement progressé au cours des dernières années mais la dynamique de prix s'est ralentie.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus