Les projets d'agglomération mettront l'accent sur la mobilité douce

La mobilité douce et les transports publics seront au coeur des projets d'agglomération de ...
Les projets d'agglomération mettront l'accent sur la mobilité douce

Les projets d'agglomération mettront l'accent sur la mobilité douce

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

La mobilité douce et les transports publics seront au coeur des projets d'agglomération de la quatrième génération. Le Conseil fédéral a mis vendredi en consultation un crédit de 1,3 milliard de francs pour les soutenir.

'Les agglomérations, véritables moteurs économiques du pays, sont toujours plus peuplées', a rappelé la ministre des transports Simonetta Sommaruga devant les médias. En 2020, elles concentraient 78% de la population et 84% des emplois. Les personnes s'y rendent également à d'autres occasions, comme une formation ou des loisirs.

Dans ce contexte, l'infrastructure de transport joue un grand rôle. Une bonne coordination entre le développement des transports et celui des agglomérations est cruciale, estime la conseillère fédérale. C'est pourquoi la Confédération soutient les cantons dans leurs efforts depuis 2008.

Pistes cyclables le long de la Limmat

Pour la quatrième génération du Programme en faveur du trafic d'agglomération, le Conseil fédéral demande 1,3 milliard de francs, soit 37% des coûts d'investissement des 32 projets retenus. Le reste sera financé par les cantons, les communes et les villes.

L'accent sera mis sur le développement d'un trafic piéton et cycliste sûr et attractif. 'Toutes les régions de la Suisse investissent énormément dans le vélo', a précisé Isabel Scherrer, cheffe de section à l'Office fédéral du développement territorial (ARE). Les projets sont toutefois de taille modeste et ne représentent au final qu'un petit pourcentage.

L'un des plus grands est l'élaboration d'un itinéraire cyclable rapide dans la vallée de la Limmat. Du côté romand, il y a par exemple le développement du réseau cyclable 'Transagglo' dans le canton de Fribourg.

Prolongation du tram à Genève

Les transports publics et les interfaces multimodales seront aussi encouragés dans le programme à partir de 2024. La ligne de tram Nations-Grand-Saconnex sera ainsi prolongée à Genève. Un ensemble de projets, visant l'amélioration de la sécurité du trafic routier, sera mis sur pied à Bienne.

Outre-Sarine, les principaux projets se trouvent dans les cantons de Zurich, Coire et Bâle. Le réseau de bus sera électrifié dans la cité rhénane. Le bus cèdera la place au tram dans le quartier d'Affoltern, à Zurich. Et une interface multimodale sera mise sur pied à la halte ferroviaire de Coire ouest.

Soutien depuis près de 15 ans

La Confédération soutient le Programme en faveur du trafic d'agglomération depuis près de quinze ans. Le Parlement a déjà accordé près de 7,2 milliards de francs aux villes concernées.

Les projets soutenus contribuent à une meilleure mise en réseau des différents transports (voitures individuelles, mobilité douce, transports en commun), à renforcer leur sécurité et à réduire leurs effets sur l’environnement et leurs nuisances pour la population. Ils sont évalués selon quatre critères: qualité du système de transport, développement à l'intérieur du tissu bâti, sécurité et réduction des atteintes à l'environnement.

Le fonds d'infrastructure, limité dans le temps, a permis de financer les programmes des première et deuxième générations. Le Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération a pris le relais à partir des projets de la troisième génération.

/ATS
 

Actualités suivantes