Les taux hypothécaires poursuivent leur baisse

Les hypothèques à taux fixe poursuivent leur recul entamé en juin. Le ralentissement de l'inflation ...
Les taux hypothécaires poursuivent leur baisse

Les taux hypothécaires poursuivent leur baisse

Photo: KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

Les hypothèques à taux fixe poursuivent leur recul entamé en juin. Le ralentissement de l'inflation et la décision de la Banque nationale suisse (BNS) en septembre de garder inchangée ses taux directeurs expliquent cette tendance baissière.

Au 12 décembre, le taux d'intérêt pour un crédit immobilier fixe sur dix ans s'est inscrit à 2,31%, son plus bas depuis mai 2022, indique mardi le comparateur en ligne Moneyland.ch.

Le taux hypothécaire pour un emprunt à deux ans s'est établi à 2,26%, contre 3,07% mi-juin, tandis que celui de cinq ans est en baisse à 2,19%, après 3,02%, détaille le communiqué.

'Il s'agit d'un repli important des taux hypothécaires dans une période aussi courte', commente l'analyste Felix Oeschge de Moneyland.ch.

Par ailleurs les hypothèques à deux, cinq et dix ans sont de nouveau moins chères que le taux hypothécaire Saron, car ce dernier est resté inchangé à 2,61% depuis octobre.

Les experts de Moneyland.ch relèvent cependant qu'il est encore trop tôt pour se prononcer sur la direction que prendront les taux hypothécaires en 2024.

Les marchés financiers s'attendent à ce que la BNS garde jeudi sa politique monétaire inchangée, tout comme au premier trimestre 2024. Une baisse des taux directeurs de l'institut d'émission est prévue au plus tôt mi-2024, mais il n'est pas exclu que l'inflation remonte l'année prochaine et oblige la BNS à resserrer ses taux, ce qui aurait un impact négatif sur les crédits immobiliers.

Le comparateur en ligne Moneypark met également en exergue les incertitudes qui entourent l'évolution des taux hypothécaires ces prochains mois. Celle-ci dépend en grande partie de l'évolution du renchérissement des prix et de la conjoncture en Europe, rappellent les spécialistes.

Sur les trois prochains mois, les taux d'intérêt des emprunts à taux fixe allant jusqu'à 5 ans devraient cependant rester stables, anticipe Moneypark.

/ATS
 

Actualités suivantes