Les touristes étrangers en Suisse ont beaucoup dépensé en 2019

Les touristes étrangers ayant visité la Suisse l'an passé ont dépensé plus d'argent qu'en 2018 ...
Les touristes étrangers en Suisse ont beaucoup dépensé en 2019

Les touristes étrangers en Suisse ont beaucoup dépensé en 2019

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Les touristes étrangers ayant visité la Suisse l'an passé ont dépensé plus d'argent qu'en 2018. Les touristes helvétiques se sont eux montrés plus avares lors de leurs séjours en dehors des frontières. Au total, la balance touristique s'est inscrite dans le rouge.

Dans le détail, les étrangers ont dépensé 17,8 milliards de francs, soit 1,4% de plus qu'en 2018, selon les derniers chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS) publiés mardi. Par contre, à 18,6 milliards, les dépenses des touristes helvétiques à l'étranger se sont contractées de 0,1% dans la période sous revue. Au final la balance touristique s'est soldée par un déficit de 798 millions.

Le communiqué de l'OFS précise 'qu'après avoir accusé le coup en 2015 en raison de la forte appréciation du franc, le secteur hôtelier s'est bien repris jusqu'à enregistrer un niveau record de nuitées en 2019', dont plus de 50% de ont été générées par des non-résidents.

Avec la hausse parallèle des séjours en Suisse pour des études, universitaires entre autres, et pour se faire soigner dans des hôpitaux (+2,1% à +71 millions), les recettes provenant des séjours avec nuitées ont progressé de 335 millions pour s'établir à 11,8 milliards de francs.

Moins réjouissant, les recettes encaissées pour les excursions d'une journée et celles du tourisme de transit ont accusé un recul de 4,6%. En revanche, celles liées aux frontaliers et aux titulaires d'un permis de courte durée ont affiché une appréciation de 2,8%.

Entretemps cependant, pandémie oblige, la situation s'est fortement dégradée. Lundi, l'hôtellerie helvétique a indiqué avoir continué à souffrir en mai des conséquences de la crise sanitaire. Après un effondrement de près de deux tiers en mars et une évaporation de plus de 90% en avril, le nombre de nuitées hôtelières recensées par l'OFS a chuté de 79,2% à 625'054 en mai.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus