Les trains peuvent désormais jouer à saute-mouton près de Lausanne

Deux éléments-clés du programme ferroviaire Léman 2030 ont été officiellement inaugurés jeudi ...
Les trains peuvent désormais jouer à saute-mouton près de Lausanne

Les trains peuvent désormais jouer à saute-mouton près de Lausanne

Photo: Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Deux éléments-clés du programme ferroviaire Léman 2030 ont été officiellement inaugurés jeudi dans le canton de Vaud: le saut-de-mouton à Renens ainsi que la quatrième voie entre Lausanne et Renens. Le viaduc permet aux trains de passer par-dessus deux autres voies.

La cérémonie s'est tenue en présence de la conseillère d'Etat vaudoise Nuria Gorrite, en charge des infrastructures, de son homologue genevois Serge Dal Busco, d'Anna Barbara Remund, sous-directrice de l'Office fédéral des transports (OFT) et de Peter Jedelhauser, directeur du programme Léman 2030 aux CFF. Des représentants des autorités communales étaient aussi présents.

'Léman 2030 est un puzzle d'améliorations étape par étape. Et ce double chantier est certainement une des pièces de puzzle très importante parce que avec lui nous avons des conditions de base pour commencer d'autres travaux importants entre Lausanne et Genève en évitant ce goulet qui existait depuis longtemps', a expliqué à Keystone-ATS Peter Jedelhauser.

Coût de 280 millions au total

Après huit ans de travaux, les deux chantiers terminés vont désormais permettre d'augmenter la capacité et la fluidité du noeud ferroviaire Lausanne-Renens, améliorant au passage la stabilité de l'horaire et la ponctualité, assurent les CFF. Les coûts s'élèvent à 280 millions de francs, soit 65 millions pour le saut-de-mouton et 215 millions pour la quatrième voie.

Le saut-de-mouton est un viaduc permettant aux trains de passer par-dessus deux autres voies ferroviaires et d'optimiser ainsi le trafic entrant et sortant de la gare de Lausanne, expliquent les CFF. En l'empruntant entre la halte de Prilly-Malley et la gare de Renens, les trains se retrouvent sur la bonne voie sans se croiser au niveau du sol. Cet ouvrage est long de 1175 mètres et haut de neuf mètres à son point le plus élevé.

Quatre voies relient désormais Lausanne et Renens, en passant par la halte de Prilly-Malley, ce qui correspond à quatre kilomètres de voie supplémentaire. Les CFF en ont profité pour renouveler intégralement l'infrastructure et des installations techniques dans cette zone ainsi que pour mettre en service des nouveaux enclenchements de dernière technologie à Renens et Lausanne.

De 670 trains aujourd'hui à 800 en 2030

C'est tout cet ensemble qui doit favoriser le développement et la mise en œuvre de liaisons fiables et efficaces sur le tronçon le plus dense de Suisse occidentale, soulignent les CFF. Actuellement, quelque 670 trains passent par Renens et Lausanne chaque jour. Ils seront 800 en 2030.

Ces constructions constituent aussi un élément essentiel de la poursuite du développement du RER Vaud. Dès le changement d'horaire du 11 décembre 2022, quatre trains par heure circuleront entre Cully et Cossonay, a précisé M. Jedelhauser.

Pour rappel, Léman 2030 est le plus grand projet ferroviaire de Suisse de la décennie. Il vise à doubler la capacité des trains entre Lausanne et Genève pour les 100'000 voyageurs attendus chaque jour (par rapport à 2010). L'investissement global des pouvoirs publics atteint quelque quatre milliards de francs.

Portes ouvertes

Dans le cadre des manifestations de célébration des 175 ans des transports publics ce week-end, plusieurs animations sont prévues à Renens, Lausanne et Prilly-Malley. Il sera par exemple possible de circuler en navette spéciale sur le saut-de-mouton. De nombreuses autres animations sont prévues, parmi lesquelles la construction, avec le public, d'une partie du saut-de-mouton en briques Lego.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus