Les transports publics devraient gagner du terrain à l'avenir

Le trafic des transports publics a considérablement augmenté au cours des dix dernières années ...
Les transports publics devraient gagner du terrain à l'avenir

Les transports publics devraient gagner du terrain à l'avenir

Photo: KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE

Le trafic des transports publics a considérablement augmenté au cours des dix dernières années, mais la part des transports publics stagne. La LITRA et l’Union des transports publics veulent des mesures pour augmenter cette part dans la répartition modale.

Le service d'information pour les transports publics LITRA et l’UTP veulent aller plus loin que ne le prévoit le scénario de base des perspectives du trafic 2040, ont-ils indiqué mercredi en publiant les résultats d'une étude, également commandée par l'Office fédéral du développement territorial (ARE). Entre 2010 et 2040, la part des transports publics va passer de 19 % à 23 %.

Atteindre les objectifs climatiques

'De bons TP contribuent à atteindre les objectifs climatiques. Augmenter la part des TP dans le trafic fait partie de la solution et non pas du problème', explique Ueli Stückelberger, directeur de l’UTP.

'C'est ce qui s’est passé pour le transport de marchandises transalpin, a déclaré Martin Candinas, le président de LITRA. Les objectifs de la Confédération doivent être adaptés aux objectifs régionaux et cantonaux qui existent déjà.'

Urbain et rural

Les transports publics sont utilisés de manière différente dans les grandes agglomérations, dans les petites et dans les régions rurales, révèle l'étude. Avec les étapes d’aménagement de l’infrastructure ferroviaire et les projets d’agglomération, la politique des transports se concentre actuellement, à juste titre selon la LITRA et l'UTP, sur les zones urbaines.

Pourtant, les perspectives du trafic 2040 révèlent un grand potentiel dans les petits centres jouxtant des agglomérations tels que Guin (FR) ou Rolle (VD). Concrètement, la part des TP dans ces zones devrait progresser de 5% d’ici 2040, estiment la LITRA et l'UTP. Dans ce but, une bonne coordination entre aménagement du territoire et planification des transports est indispensable, selon les deux organisations.

Pour les loisirs

Par ailleurs, les transports publics devraient faire un effort pour séduire les Suisses quand ils ne travaillent pas. Ces derniers n'empruntent les transports publics pour leurs loisirs que dans 19% des déplacements contre 32% pour le trafic pendulaire.

/ATS
 

Articles les plus lus