Lindt & Sprüngli pose la première pierre de son centre du chocolat

Lindt & Sprüngli a posé mardi à Kilchberg (ZH) la première pierre de son centre de compétences ...
Lindt & Sprüngli pose la première pierre de son centre du chocolat

Lindt & Sprüngli pose la première pierre de son centre du chocolat

Photo: Keystone

Lindt & Sprüngli a posé mardi à Kilchberg (ZH) la première pierre de son centre de compétences dédié au chocolat. Devisé à environ 100 millions de francs, le bâtiment comprendra notamment un centre de visiteurs et de recherches. L'ouverture est prévue pour 2020.

Lindt & Sprüngli s'attend à ce que son Chocolate Competence Center draine quelque 350'000 visiteurs par an. Outre les 10'000 mètres carrés d'espace muséal et la boutique sur 500 mètres carrés, le complexe abritera un café, un auditoire ainsi qu'un atelier Chocolateria, où seront dispensés des cours.

Pour Ernst Tanner, président du conseil d'administration de Lindt & Sprüngli et de la fondation Lindt Chocolate Competence, le choix de Kilchberg s'imposait de lui-même. C'est dans cette commune des rives du lac de Zurich, siège social du groupe, que fut bâtie en 1899 une fabrique pour l'entreprise en croissance.

Les travaux de terrassement du nouveau centre ont démarré en janvier déjà. Les lignes modernes du projet créent un contraste marquant avec les bâtiments de production historiques. Il est signé par le bureau d'architecture bâlois Christ & Gantenbein, auteurs également de l'extension du Musée d'art de Bâle et celle du Musée national de Zurich.

Collaborations avec les universités

Lindt & Sprüngli entend doper ses activités en matière de recherche et développement, ainsi que dans le domaine de la relève. Le nouveau bâtiment, qui s'étendra sur trois niveaux en surface et deux en sous-sol, doit permettre de contribuer à la formation de spécialistes et d'assurer la relève dans la branche en Suisse.

A cet effet, le chocolatier zurichois escompte des collaborations avec les universités et hautes écoles. Le reste des installations du centre s'adresse, lui, prioritairement au grand public.

Dans la cour intérieure centrale, une fontaine de chocolat haute de 8 mètres doit constituer sans aucun doute l'un des points forts. Depuis sa base en forme d'énorme boule 'Lindor', elle acheminera en continu quelque deux tonnes de chocolat liquide.

Pour mémoire, le chocolatier zurichois a bouclé un bon premier semestre 2017, malgré des conditions de marché jugées difficiles. Il a dégagé un bénéfice net de 76,3 millions de francs, en hausse de 5,7% en comparaison annuelle et étoffé ses ventes de 3,1% à 1,55 milliard.

/ATS
 

Actualités suivantes