Lucerne, destination la plus performante de l'Arc alpin

Lucerne est la destination la plus performante de l'Arc alpin, selon un indice de l'institut ...
Lucerne, destination la plus performante de l'Arc alpin

Lucerne, destination la plus performante de l'Arc alpin

Photo: Keystone

Lucerne est la destination la plus performante de l'Arc alpin, selon un indice de l'institut de BAKBASEL. Deuxième en 2014, la cité de Suisse centrale s'est hissée au premier rang en 2015. Interlaken (BE), 12e, est la deuxième destination suisse la mieux placée.

C'est toutefois l'Autriche qui domine largement ce palmarès, avec pas moins de 11 destinations parmi les 15 premières, a indiqué jeudi BAKBASEL. La région italienne du Haut-Adige, avec deux stations, complète le 'top 15'. L'indice 'BAK Topindex' se base sur la performance d'une destination en termes de parts de marché, de taux d'occupation et de rendement par nuitée.

Lucerne a détrôné la destination autrichienne de Grossarltal, désormais 2e, tandis que la troisième marche du podium est occupée par Alpe di Siusi, dans le Haut-Adige. Le classement de Lucerne et d'Interlaken est principalement dû à un taux d'occupation extraordinaire de leurs capacités hôtelières, explique l'institut de recherche bâlois. Toutes deux ont accru leurs parts de marché.

Pour ces deux destinations helvétiques, l'essentiel de leur performance a été réalisé pendant les mois d'été. Dans le classement spécifique de cette saison, Lucerne remporte la palme devant Interlaken, tandis que Weggis (LU), 34e en 2014, a réussi à se hisser au 6e rang. La troisième place revient à Salzbourg et ses environs, en Autriche.

Lucerne vedette de l'été

Hormis les années 2009 et 2011, Lucerne s'est profilée depuis 2007 comme la destination d'été la plus performante de l'espace alpin. Cette ville est réputée pour ses très nombreux sites d'attractions et bénéficie d'un emplacement unique au bord du lac des Quatre Cantons.

Interlaken, pour sa part, fait état d'une excellente utilisation de ses capacités hôtelières. Cette destination de l'Oberland bernois est largement privilégiée par la combinaison gagnante 'lacs & montagne', relève BAKBASEL. Par ailleurs, elle est excellemment positionnée sur le marché asiatique, en forte expansion, qui, en été 2015, lui a procuré plus d'un tiers de la demande.

Les destinations les plus prisées en été sont réparties sur l'ensemble de l'espace alpin. Ainsi, le 'top 15' répertorie 3 destinations suisses, 1 allemande, 4 italiennes et 7 autrichiennes.

L'Autriche reine de l'hiver

Pour la saison d'hiver, l'Autriche règne presque sans partage, en monopolisant les 11 premiers rangs et en plaçant 13 destinations dans le 'top 15'. C'est Lech-Zürs, dans le Vorarlberg, qui mène le bal. Aucune station suisse ne figure parmi les 15 premières. Les deux destinations non autrichiennes à s'y glisser sont la française Val d'Isère/Tignes (11e) et l'italienne Val Gardena (15e).

En hiver, Zermatt (VS) et Verbier (VS) se profilent comme les plus prisées des destinations suisses. Lucerne, Aigle-Leysin-Les Mosses (VD), Engelberg (OW) et Engadine - St-Moritz (GR) se montrent aussi particulièrement bien positionnées.

Pour l'ensemble de la saison touristique 2015, derrière Lucerne et Interlaken, les meilleures destinations helvétiques sont Zermatt, Engelberg, Jungfrau Region, Weggis, Verbier, le lac de Thoune (BE), Engadine - St-Moritz et Aigle-Leysin-Les Mosses.

La Suisse à la peine

Par rapport aux autres régions de l'Arc alpin, la Suisse est toutefois à la peine, relève l'étude. En 2015, elle a été le seul territoire de toute cette zone a avoir subi un recul du nombre de nuitées hôtelières. Mais les différentes destinations suisses ont connu une évolution fort divergente: 12 des 38 étudiées ont même réussi à doper leur performance en 2015, en dépit du franc fort.

Au cours des derniers mois, l'évolution positive dans l'espace alpin suisse laisse cependant entrevoir une éclaircie. Certes, la demande s'est révélée négative sur l'ensemble de l'année touristique 2016 (-2%), mais ces pertes proviennent essentiellement de la saison d'hiver (-3,9%).

Durant l'été, le repli de la demande a été nettement moins significatif (-0,4%). Ce sont principalement les deux derniers mois de l'été qui ont été caractérisés par une reprise.

L'institut BAKBASEL examine régulièrement 149 destinations de l'Arc alpin européen (Suisse, Liechtenstein, Autriche, Allemagne, Italie, France et Slovénie) sur mandat du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) et des principales régions touristiques helvétiques. Les villes sont également comprises dans l'étude.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes