Martin Tschirren à la tête de l'Office fédéral du logement

L'Office fédéral du logement (OFL) sera dirigé dès le 16 mars 2020 par Martin Tschirren. Le ...
Martin Tschirren à la tête de l'Office fédéral du logement

Martin Tschirren à la tête de l'Office fédéral du logement

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

L'Office fédéral du logement (OFL) sera dirigé dès le 16 mars 2020 par Martin Tschirren. Le Conseil fédéral a nommé mercredi l'actuel directeur suppléant de l'Union des villes suisses pour succéder à Ernst Hauri, qui partira à la retraite à la fin de l'année.

Agé de 48 ans, M.Tschirren est déjà responsable du dossier du logement dans le cadre de son poste actuel. Il siège dans différents organes dont le Dialogue en matière de politique du logement entre la Confédération, les cantons et les villes, le réseau-logement ainsi que le groupe de travail ONU-Habitat. Il a tissé un réseau important parmi les acteurs du logement et de la branche immobilière.

Le futur directeur d'office a étudié l’histoire et la théologie aux universités de Fribourg et de Nimègue (NL). Il s’est ensuite formé en droit administratif, en communication et en aménagement du territoire. Il a fait partie pendant six ans du service diplomatique et a dirigé les affaires publiques de la société Kraftwerke Oberhasli à Innertkirchen (BE) avant de rejoindre l’Union des villes suisses en 2009.

Membre du PDC, M.Tschirren a été choisi parmi 33 candidatures. Le ministre de l'économie Guy Parmelin avait institué une commission de sélection pour trouver un successeur à Ernst Hauri. Ce dernier dirige l'office depuis 2009.

Déménager

Le nouveau chef de l'office aura de nombreux défis à relever, a expliqué le conseiller fédéral à la presse. Côté organisation, il devra orchestrer le déménagement de l'OFL de Granges (SO) à Berne, prévu en principe pour fin 2021.

Cela permettra non seulement des synergies de prestations notamment informatiques avec d'autres unités fédérales partageant le même bâtiment. Mais le déménagement est aussi une chance de rapprochement avec les milieux politiques à Berne, a précisé M.Tschirren en soulignant le lien du logement avec l'aménagement du territoire, la mobilité, l'économie ou encore les affaires sociales.

Le nouveau directeur entrera en fonction après la votation du 9 février sur l'initiative populaire 'pour davantage de logements abordables'. Mais de nombreuses interventions parlementaires liées au droit du bail sont en suspens.

Dans un marché contrasté où certaines régions souffrent d'une suroffre de logements et d'autres d'un manque persistant, il s'agira de trouver l'équilibre entre les principes de l'économie libérale et une intervention ciblée de l'Etat, a estimé le futur directeur. L'office devra aussi trouver des solutions pour affronter la transition énergétique, le vieillissement de la population et la numérisation.

/ATS
 

Actualités suivantes