Mesures mises en oeuvre pour améliorer leur santé

Deux ans après l'adoption du plan national pour la santé des abeilles, les mesures immédiates ...
Mesures mises en oeuvre pour améliorer leur santé

Deux ans après l'adoption du plan national pour la santé des abeilles, les mesures immédiates préconisées ont été largement mises en œuvre. C'est ce que montre un rapport approuvé vendredi par le Conseil fédéral. D'autres mesures doivent encore être analysées.

Les abeilles sont indispensables à la pollinisation d'un grand nombre de plantes cultivées et sauvages. C'est pourquoi le Conseil fédéral a adopté, en mai 2014, le plan national de mesures pour la santé des abeilles, rappelle-t-il. Parmi les actions immédiates mises en oeuvre figurent des paiements directs pour promouvoir les plantations de bandes fleuries adaptées aux pollinisateurs.

La bande fleurie s'est révélée comme un type de surface de promotion de la biodiversité (SPB) approprié pour promouvoir les pollinisateurs dans l'agriculture. Un effet positif sur le rendement a pu être démontré.

Cette mesure sera encore optimisée au cours des années à venir, afin qu'elle offre non seulement de la nourriture, mais aussi les structures caractéristiques d'un habitat naturel pour pollinisateurs.

Produits phytosanitaires

Des dispositions ont aussi été prises en faveur de la réduction des risques liés aux produits phytosanitaires afin de mieux protéger les abeilles se trouvant à proximité des cultures. Désormais, lors de l'évaluation des risques liés à ces produits, les effets chroniques seront aussi pris en compte, en plus des effets aigus.

En outre, de nouveaux procédés de test pour les bourdons et les abeilles sauvages sont en cours d'élaboration au niveau international avec le concours du Centre de recherche apicoles.

Grâce à l'activité du Service sanitaire apicole (SSA) créé en 2012, l'offre de formation destinée aux apiculteurs s'est étoffée et leur niveau de connaissances s'est amélioré notablement, relève le rapport. Pour l'instant, on renonce toutefois à introduire une formation d'apiculteur obligatoire comme l'avait demandé la branche.

Lutte contre le varroa

En Suisse comme à l'étranger, le varroa (un parasite extrêmement dangereux) est l'un des principaux problèmes pour la santé des abeilles mellifères. Avant de se prononcer sur l'éventuelle mise en place d'une stratégie nationale de lutte contre le varroa, on attend les résultats du projet mené actuellement par le SSA.

Ce projet consiste à effectuer des essais de plein champ pour évaluer la faisabilité du traitement contre le varroa prévu dans le concept sanitaire du SSA, explique le rapport.

Un état des lieux sur la situation des abeilles sauvages sera effectué en 2021. Il sera alors possible de décider si, en plus des efforts entrepris, d'autres mesures ciblées de protection de la nature seront nécessaires pour promouvoir les espèces rares d'abeilles sauvages.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes