Mise au concours pour les stations de recharge électriques

Les candidats peuvent s'annoncer dès maintenant pour installer et exploiter des points de recharge ...
Mise au concours pour les stations de recharge électriques

Mise au concours pour les stations de recharge électriques

Photo: Keystone/ALEXANDRA WEY

Les candidats peuvent s'annoncer dès maintenant pour installer et exploiter des points de recharge pour les voitures électriques sur les aires de repos des autoroutes. Les offres peuvent être déposées jusqu'au 11 décembre.

Avec l'entrée en vigueur du Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA), la législation permet de proposer de l’énergie électrique comme moyen de propulsion sur ces aires, rappelle mardi l'Office fédéral des routes (OFROU) dans un communiqué.

Celui-ci est chargé de délivrer les autorisations. Compte tenu de la forte demande, l’OFROU a organisé en mars une réunion d’information destinée aux éventuels intéressés. L’appel aux candidatures officiel court à partir de mardi.

Les autorisations ne seront pas octroyées pour chaque aire de repos, mais sous forme de cinq lots comprenant chacun vingt aires. Ceci doit maintenir à un niveau raisonnable le nombre de bénéficiaires et garantir un réseau couvrant l'ensemble du territoire. Les autorisations délivrées seront valables pendant 30 ans.

Conditions

La puissance de charge des stations devra atteindre au minimum 150 kilowatt. L’énergie devra provenir essentiellement de sources renouvelables et être produite en Suisse. Par ailleurs, les trois types de connecteurs les plus courants (CCS, CHAdeMO et type 2) devront être proposés. Enfin, il devra être possible de régler avec les moyens de paiement usuels sur place et sans inscription préalable ni carte client.

Alors que les aires de ravitaillement avec restaurants, stations-service et commerces sont la propriété des cantons, les aires de repos équipées de toilettes, de bancs et parfois de petits stands de restauration rapide sont du ressort de la Confédération.

Les frais liés à la fourniture d’une puissance électrique suffisante sur place seront préfinancés par l’OFROU. En moyenne, les charges devraient avoisiner le demi-million de francs par aire de repos. Ces coûts d’investissement seront remboursés par une indemnité que verseront les exploitants. Les premières stations devraient être inaugurées au plus tôt à la fin 2019.

Sur les 1850 kilomètres du réseau des routes nationales, on dénombre 100 aires de repos et 59 aires de ravitaillement. A la fin mars, des stations de recharge rapide pour véhicules électriques étaient en service sur 24 aires et des travaux de mise en oeuvre étaient en cours sur une quinzaine d'autres.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus