Moins de retraits de permis l'an dernier en Suisse

L'an dernier, quelque 80'000 conducteurs ont dû rendre leur permis de conduire en Suisse, soit ...
Moins de retraits de permis l'an dernier en Suisse

Moins de retraits de permis l'an dernier en Suisse

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

L'an dernier, quelque 80'000 conducteurs ont dû rendre leur permis de conduire en Suisse, soit environ 6% de moins qu'en 2017. Les principaux motifs de retrait étaient une vitesse excessive et la conduite en état d'ébriété.

Le permis a été retiré pour excès de vitesse dans 27'503 cas (-3%) et pour cause de conduite en état d'ébriété dans 13'090 cas (-4%), indique jeudi l'Office fédéral des routes (OFROU) dans un communiqué. La tendance à la baisse constatée ces dernières années pour ces deux infractions se poursuit.

Avec une diminution de 26% sur un an, le nombre de retraits de permis dus à une dépendance à l'alcool s'inscrit également en fort repli. Après un chiffre record en 2017, les cas de conduite sous l'emprise des stupéfiants ont baissé l'an dernier, de 8% à 4661 cas. Une baisse de 22% des retraits de permis pour une dépendance a également été enregistrée.

Par ailleurs, 7760 personnes ont dû rendre leur précieux sésame pour cause de mise en danger de la vie d'autrui et 1544 autres pour distraction. Il s'agit d'une diminution de plus de 7% dans les deux cas.

Dans 5715 cas, les permis ont été retirés car leurs titulaires étaient inaptes à la conduite en raison d'une maladie ou d'une infirmité. Après plusieurs années d'augmentation, ce chiffre a de nouveau baissé (-5% environ).

Outre les 80'077 retraits de permis suisses, 19'747 conducteurs se sont vus interdire l'usage de leur permis de conduire étrangers l'an dernier, un chiffre en repli de 5%. Les excès de vitesse ont été le premier motif d'interdiction (9903 cas).

Près de 6 millions de permis

En 2018, quelque 5,9 millions de personnes en Suisse possédaient un permis de conduire pour les voitures de tourisme (catégorie B), qu'il soit à l'essai ou à durée illimitée. Ce chiffre est en hausse de 1%.

Cette augmentation est liée à l'évolution démographique, au nombre de nouveaux conducteurs, ainsi qu'à la quantité de permis de conduire étrangers échangés contre des documents suisses. Environ 54% des détenteurs sont des hommes et 46% des femmes.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus