Mozambique: trois ex-banquiers de Credit Suisse arrêtés à Londres

Cinq personnes, dont trois ex-employés de Credit Suisse et l'ex-ministre des Finances du Mozambique ...
Mozambique: trois ex-banquiers de Credit Suisse arrêtés à Londres

Un ancien ministre mozambicain inculpé à New York pour corruption

Photo: KEYSTONE/MELANIE DUCHENE

L'ancien ministre mozambicain des Finances, Manuel Chang, a été inculpé jeudi à New York pour avoir garanti, au nom de son pays, deux milliards de dollars d'emprunts en échange de pots-de-vin. Trois ex-banquiers de Credit Suisse sont également impliqués.

Interpellé samedi en Afrique du Sud, M. Chang, 63 ans, est actuellement en détention provisoire dans l'attente de l'examen d'une demande d'extradition présentée par les autorités américaines. Ministre des finances de 2005 à 2015, M. Chang a apporté une garantie publique à des prêts visant officiellement à financer trois projets maritimes, qui ne verront finalement jamais le jour.

En vertu d'un montage coordonné par l'homme d'affaires libanais Jean Boustani, lui-aussi inculpé, les fonds ont notamment servi à rémunérer plusieurs intermédiaires, dont M. Chang, qui aurait perçu au moins sept millions de dollars de pots-de-vin, selon le document de l'inculpation publié jeudi.

Banquiers inculpés

Les trois entités qui avaient bénéficié de ces prêts ont toutes fait défaut, plongeant le Mozambique dans la pire crise financière de l'histoire de cet Etat devenu indépendant en 1975. Plusieurs donateurs majeurs, dont le Fonds monétaire international (FMI), ont suspendu leur aide au Mozambique après la reconnaissance de ces emprunts.

Le montage a également impliqué la participation de trois ex-banquiers d'affaires de Credit Suisse, qui ont également été inculpés. Ils ont tous trois été interpellés à Londres jeudi, avant d'être remis en liberté sous caution. Ils auraient tous également perçu des pots-de-vin pour avoir facilité les prêts et ont depuis quitté Credit Suisse.

La Finma impliquée

La banque aux deux voiles a indiqué continuer à travailler avec les autorités dans ce dossier. Les ex-employés sont accusés de s'être personnellement enrichis dans cette affaire et d'avoir contourné les contrôles internes de la banque.

L'établissement zurichois se trouve également en contact avec l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma), a indiqué cette dernière à AWP. Jean Boustani a lui été interpellé mercredi à l'aéroport John F. Kennedy de New York et placé en détention provisoire, a indiqué jeudi un porte-parole du procureur fédéral de Brooklyn, Richard Donoghue.

Manuel Chang a été inculpé, tout comme Jean Boustani et les trois banquiers, d'abus de confiance et de transferts de fonds utilisés pour corrompre des officiels. Les fonds ont transité par les Etats-Unis, ce qui donne juridiction aux Etats-Unis pour poursuivre les cinq hommes.

Credit suisse et le groupe russe VTB ont accordé en secret au Mozambique des prêts d'un montant total de deux milliards de dollars en 2013 et 2014, sans en avoir informé les créanciers internationaux tels que le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale.

/ATS
 

Actualités suivantes