Nestlé réaffirme son attachement à la marque bicentenaire Cailler

Au moment de fêter les 200 ans de la marque, Nestlé réaffirme son attachement au chocolat Cailler ...
Nestlé réaffirme son attachement à la marque bicentenaire Cailler

Nestlé réaffirme son attachement à la marque bicentenaire Cailler

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Au moment de fêter les 200 ans de la marque, Nestlé réaffirme son attachement au chocolat Cailler, à Broc (FR). L'usine, qui a profité de solides investissements ces dernières années, exporte désormais la moitié de sa production.

'Nous restons attachés à la marque Cailler, icône helvétique depuis 200 ans', indique Olivier Quillet, directeur de l’unité chocolat chez Nestlé Suisse depuis avril dernier, dans une interview parue jeudi dans La Liberté. 'C'est vrai qu'il y a eu des décisions stratégiques l'an passé qui ont eu un impact sur le site de Broc.'

'Mais, en même temps, nous avons investi dans l’usine une vingtaine de millions de francs entre 2015 et 2019', rassure Olivier Quillet. Il y a eu de gros investissements dans l'outil de production. L'emploi à l'usine de Broc, avec ses quelque 300 personnes, est stabilisé depuis une dizaine d’années.

'Et, avec nos produits, nous correspondons parfaitement à ce que recherche le consommateur aujourd'hui: de l'authenticité', affirme le directeur de l'unité chocolat chez Nestlé Suisse.

Nouvelles habitudes

Concernant la nouvelle recette Cailler lancée il y a plus d'un an, Olivier Quillet dit être content des réactions des consommateurs 'même si, pour toute l’industrie, 2018 n’a pas été une très grande année notamment à cause de l'été très chaud'.

'Plus globalement, il y a une tendance de fond qui explique une diminution du marché du chocolat: la Suisse n'est plus le numéro un mondial incontesté de la consommation de chocolat, les questions de santé diminuent l'attrait du produit, la classique boîte de pralinés qu'on offrait à sa grand-mère est dépassée', relève Olivier Quillet.

Exportations depuis Broc

Le directeur revient par ailleurs sur la volonté de Nestlé d'augmenter ses exportations. 'Le groupe a décidé de promouvoir des marques de chocolat locales au niveau local et la marque KitKat au niveau mondial', détaille-t-il.

'Ainsi, pour Cailler, nous concentrons nos efforts sur la Suisse et les pays voisins comme la France et l’Allemagne', poursuit Olivier Quillet. 'Par contre, en dehors de Cailler, l’usine de Broc fabrique à 50% pour l’exportation sous d’autres marques comme Nestlé, Lanvin ou encore Menier.'

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus