Orsted inaugure le plus grand champ éolien offshore du monde

Le producteur danois d'énergie Ørsted (ex-Dong Energy) a mis en service jeudi le plus grand ...
Orsted inaugure le plus grand champ éolien offshore du monde

Orsted inaugure le plus grand champ éolien offshore du monde

Photo: KEYSTONE/EPA DPA/JENS BUETTNER

Le producteur danois d'énergie Ørsted (ex-Dong Energy) a mis en service jeudi le plus grand champ éolien offshore du monde. Situé en mer d'Irlande au sud-ouest de l'Angleterre, il s'étend sur 145 kilomètres carrés (km2).

Le champ, Walney Extension situé à proximité des côtes de l'île de Walney, compte 87 éoliennes capables de produire 659 mégawatts (MW) pour l'alimentation en énergie d'environ 600'000 foyers, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Outre son exceptionnelle superficie qui en fait le champ le plus vaste du monde selon ses promoteurs, le projet -le onzième du groupe en mer au Royaume-Uni- 'marque un pas important dans la vision d'Ørsted d'un monde qui fonctionne entièrement grâce aux énergies vertes', a souligné Matthew Wright, responsable de la filiale britannique du producteur danois.

Depuis plus de dix ans, Ørsted s'est peu à peu éloigné du charbon et du pétrole, son coeur de métier, pour se tourner vers les énergies renouvelables. Le groupe a réduit de 52% ses émissions de CO2 depuis 2006. En mai 2017, il est parvenu à se séparer de ses hydrocarbures et a cédé ses activités de production de pétrole et de gaz au pétrochimiste vaudois Ineos.

Technologies différentes

Le producteur a également indiqué fin juin son intention de vendre ses activités de distribution d'électricité au Danemark, pour se concentrer sur le marché international des énergies renouvelables.

Le champ de Walney Extension est détenu par Ørsted à hauteur de 50% et ses partenaires les fonds de pension danois PKA (25%) et PFA (25%).

Quarante des 87 éoliennes qui constitueront ce nouveau champ éolien ont été fournies par le danois Vestas et les 47 autres par l'industriel allemand Siemens. C'est la première fois qu'un champ est constitué de turbines de deux technologies différentes, a également indiqué Ørsted.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus