Oui au rachat du site Tetra Pak par le canton de Fribourg

Le canton de Fribourg pourra acheter le site abandonné par Tetra Pak à Romont. Le Grand Conseil ...
Oui au rachat du site Tetra Pak par le canton de Fribourg

Oui au rachat du site Tetra Pak par le canton de Fribourg

Photo: Keystone

Le canton de Fribourg pourra acheter le site abandonné par Tetra Pak à Romont. Le Grand Conseil a donné son feu vert à l'unanimité vendredi. L'objectif est de retenir l'entreprise locataire Pharma Focus et d'attirer d'autres activités industrielles.

Le canton deviendra propriétaire le 1er avril 2017. Le coût total atteint 22 millions de francs: 21 millions de prix d'achat et 1 million lié au déficit d'exploitation à prévoir les premières années, en attendant des locataires supplémentaires.

Ce n'est qu'une opération ponctuelle, visant à 'transformer un obstacle en opportunité', a dit le conseiller d'Etat Beat Vonlanthen. A terme, l'Etat a l'intention de revendre le site à une ou plusieurs industries, sans y faire lui-même des travaux lourds.

Une urgence

D'une part, il y a sur place un locataire: PharmaFocus, grossiste bâlois pour les pharmacies. Cette entreprise est arrivée en 2014, annonçant 200 nouveaux postes en cinq ans. Elle occupe un quart de la surface et y compte une septantaine d'employés.

L'incertitude quant à l'avenir du site rendait sa situation inconfortable, d'autant que son contrat de location ne va que jusqu'à fin 2017. Elle a averti que si aucune solution ne se dessinait rapidement, elle devrait relocaliser ses activités.

Rassurée par l'intervention du canton, PharmaFocus s'est engagée à reconduire son contrat de location pour dix ans. Et elle a 'exprimé par écrit son souhait' de réaliser de nouveaux investissements et d'augmenter sa surface dans un délai de deux ans.

Une chance

D'autre part, l'ensemble du site offre un bon potentiel pour de nouvelles activités à haute valeur ajoutée, et donc des emplois. Le gouvernement veut éviter que ces lieux ne restent à l'état de friche pendant des années.

Des acheteurs privés ont montré de l'intérêt, mais aucun ne projette une activité industrielle prometteuse. Certains voulaient y faire du stockage et de la logistique, d'autres souhaitaient l'acheter à bas prix comme placement spéculatif.

Un rachat entier et rapide par un seul acteur paraît peu probable, relève le gouvernement. Seul l'Etat peut à court terme garantir le potentiel du site. Il peut attirer des entreprises en mettant à disposition les bâtiments de façon flexible et attractive.

Extensions possibles

La promotion économique fribourgeoise est en contact avec des entreprises intéressées à venir s'y installer. Comme propriétaire, l'Etat peut leur proposer des arguments de poids: une flexibilité dans la relation contractuelle, la perspective d'un achat partiel ou total d'ici 5-10 ans, et des possibilités d'extensions futures.

Ce site situé au sud de Romont s'étend sur 70'000 m2. Il comprend une dizaine de bâtiments, et compte 8000 m2 de terrain constructible en réserve.

Si toutes les surfaces trouvaient des locataires, le canton pourrait en tirer en revenu locatif de 1,3 à 2,6 millions de francs, selon les experts. La promotion économique sera chargée de la gestion, en collaboration avec un ancien employé de Tetra Pak.

La multinationale suédoise Tetra Pak a annoncé fin 2015 son intention de fermer l'usine et de licencier quelque 120 employés. Le fabricant d'emballages a voulu délocaliser les activités ailleurs en Europe. Les activités à Romont ont cessé progressivement au cours de l'été dernier. Des opérations de démontage sont en cours.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus