Pernod-Ricard: ventes et bénéfice semestriels en baisse

Le bénéfice net du géant français des vins et spiritueux Pernod Ricard a reculé de 12% au premier ...
Pernod-Ricard: ventes et bénéfice semestriels en baisse

Pernod-Ricard: ventes et bénéfice semestriels en baisse

Photo: KEYSTONE/AP/JACQUES BRINON

Le bénéfice net du géant français des vins et spiritueux Pernod Ricard a reculé de 12% au premier semestre de son exercice, sous l'effet d'un repli du chiffre d'affaires de 7%, avec des ventes en baisse sur deux marchés clés, les Etats-Unis et la Chine.

Le marché des spiritueux 'se normalise, après deux années de croissance exceptionnelle', a estimé Alexandre Ricard, le PDG de l'entreprise, qui s'attend pour l'ensemble de l'exercice 2023/2024 à une stabilisation du chiffre d'affaires, hors effets de change et de périmètre.

Le chiffre d'affaires de la maison mère de la vodka Absolut, du whisky Jameson et du champagne Mumm s'est établi à 6,6 milliards d'euros (6,3 milliards de francs), au premier semestre de son exercice décalé, qui se clôturera le 30 juin, selon un communiqué publié jeudi.

Pour limiter la casse, le groupe a augmenté ses prix dans toutes les régions, mais cela n'a pas suffi à compenser la baisse des ventes en volume.

Le chiffre d'affaires a également été affecté par des effets de change négatifs à hauteur de 576 millions d'euros.

Le groupe estime que les mouvements de devises ont aussi affecté son résultat net, également lesté par des cessions d'actifs.

Les ventes se sont repliées de 7% aux Etats-Unis, le groupe affirmant que la demande y reste 'globalement résiliente' et que les distributeurs procèdent à des 'ajustements d'inventaires'.

Pernod-Ricard s'attend à une 'amélioration' au second semestre, grâce notamment à un investissement important dans ses frais publi-promotionnels.

En Chine, autre marché prioritaire pour le groupe, les ventes ont reculé de 9%. La demande des consommateurs y est 'mitigée dans un environnement macroéconomique difficile', avance l'entreprise.

En Inde, la demande 'solide' pour les spiritueux a permis au chiffre d'affaires dans le pays d'augmenter de 4%.

Les ventes en Europe, hors Russie, ont quant à elles progressé de 1%, tirées par une forte croissance en Europe centrale et en Europe de l'Est. La performance a été 'moins dynamique' en France et au Royaume-Uni, a souligné l'entreprise.

Dans les aéroports, les ventes ont reculé de 3% alors que le trafic de passagers revient à 95% de son niveau d'avant-Covid. Le groupe s'attend à une 'forte croissance' au second semestre.

Pernod-Ricard a indiqué que son programme de rachat d'actions s'élèverait à environ 300 millions d'euros pour l'exercice en cours. Lors de la publication des résultats du premier trimestre, mi-octobre, il prévoyait un montant compris entre 500 et 800 millions d'euros.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus