Plus d'un aliment sur deux ne mentionne pas les allergènes

Les chimistes cantonaux dénoncent les lacunes dans les informations sur les allergènes dans ...
Plus d'un aliment sur deux ne mentionne pas les allergènes

Plus d'un aliment sur deux ne mentionne pas les allergènes

Photo: KEYSTONE/AP/AUDREY MCAVOY

Les chimistes cantonaux dénoncent les lacunes dans les informations sur les allergènes dans les aliments. Plus de 55% des denrées non emballées analysées l'an dernier n'étaient pas conformes aux exigences légales.

Dans 18% des établissements contrôlés, aucune information sur les allergènes n'était disponible. Cela découle d'un manque de responsabilité et de conscience, a indiqué jeudi l'association des chimistes cantonaux. Elle qualifie aussi cette situation 'd'inacceptable'.

L'obligation d'indiquer les ingrédients susceptibles de provoquer des allergies ou d'autres réactions indésirables s'applique aussi bien aux denrées alimentaires emballées que non emballées. La législation alimentaire prévoit la mention de 14 ingrédients. Il s'agit entre autres des céréales contenant du gluten, des crustacés, des arachides, du soja, des fruits à coque, du lait et du céleri.

Trois millions de personnes

Les denrées alimentaires emballées doivent fournir ces indications sur l'étiquette. Pour les produits non emballés, vendus dans des restaurants, des boulangeries ou des cantines, cette information doit figurer sur la carte des mets.

Dans certains cas, elle peut être fournie oralement par le personnel. Mais les entreprises doivent s'assurer que leur personnel dispose des bonnes informations pour avertir la clientèle.

Les établissements pointés du doigt ont dû se mettre en règle. Mais les chimistes cantonaux continueront d'examiner la situation.

En Suisse, près de trois millions de personnes souffrent d'allergies et d'intolérances. Il s'agit principalement d'enfants et d'adolescents. Au quotidien, ils dépendent donc de l'information fournie sur les aliments qu'ils consomment.

/ATS
 

Actualités suivantes