Plus de 1100 tests de dépistage du Covid-19 effectués à Villars

La première opération de tests de dépistage du coronavirus à large échelle dans les Préalpes ...
Plus de 1100 tests de dépistage du Covid-19 effectués à Villars

Plus de 1100 tests de dépistage du Covid-19 effectués à Villars

Photo: Keystone/CYRIL ZINGARO

La première opération de tests de dépistage du coronavirus à large échelle dans les Préalpes vaudoises s'est terminée dimanche soir à Villars. Au total sur trois jours, 1147 tests ont été effectués dans la station de ski. Vingt-trois se sont révélés positifs.

Ces tests gratuits avaient débuté vendredi à 09h00 et se sont terminés à 19h00 dimanche. Dans le détail, 501 tests ont été effectués le vendredi, 387 le samedi et 259 le dimanche, précise le canton dans un communiqué dimanche soir. Les autorités vaudoises tirent un 'bilan positif' de cette première opération.

La part de tests positifs - 1,97% - correspond à ce qui a été constaté dans les opérations similaires ailleurs en Suisse et en Europe et démontre que la situation est actuellement sous contrôle et n'appelle pas de mesures supplémentaires, explique-t-il. Parmi les cas positifs, un quart des personnes était asymptomatique.

Eviter les clusters avant les vacances

Ces tests à large échelle lancés par le gouvernement dans les Préalpes vont se poursuivre cette semaine, dès lundi aux Diablerets puis dès jeudi à Leysin, toujours sur trois jours. Ils se font sur une base volontaire et sans rendez-vous, sont gratuits et s'adressent à toute personne dès 12 ans, y compris à la population qui ne réside pas dans ces stations de ski.

Les équipes des centres de tests sont composées d'une trentaine de personnes issues de la Protection civile et de spécialistes du centre cantonal de traçage. Ouverts de 09h00 à 19h00, ils peuvent recevoir jusqu'à 840 personnes par jour, l'opération prenant environ cinq minutes par personne. Les résultats sont envoyés par SMS environ 15 minutes après le test.

L'objectif principal de cette stratégie est de préserver la fin de la saison de ski et d'éviter les foyers de contagion avant la période des vacances scolaires de février, selon le Conseil d'Etat. Il s'agit d'une démarche préventive visant aussi à rassurer les touristes et la population indigène, avait-il expliqué.

Cette 'expérience pilote' pourrait être rééditée dans d'autres cadres. Un bilan sera tiré dans une dizaine de jours.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus