Plus de 500 migrants secourus en mer lors de plusieurs opérations

Un total de 418 migrants ont été secourus samedi matin au cours de trois opérations menées ...
Plus de 500 migrants secourus en mer lors de plusieurs opérations

Plus de 500 migrants secourus en mer lors de plusieurs opérations

Photo: KEYSTONE/EPA EFE/A. CARRASCO RAGEL

Un total de 418 migrants ont été secourus samedi matin au cours de trois opérations menées au large des côtes espagnoles par les services de sauvetage en mer espagnols. Au large des côtes italiennes, ce sont 113 migrants qui ont été secourus.

Entassées à bord de 15 embarcations, 262 personnes ont été prises en charge dans le détroit de Gibraltar et débarquées dans les ports de Tarifa et de Barbate, en Andalousie. Vingt-sept autres ont été secourues en Méditerranée entre le sud de l'Espagne et le nord du Maroc et 129 au large de l'île de Grande Canarie, dans l'océan Atlantique, a annoncé sur Twitter l'organisme public Salvamento maritimo.

L'Espagne est la troisième porte d'entrée des migrants en Europe après l'Italie et la Grèce. Si le nombre de migrants tentant de franchir la Méditerranée a été divisé par deux depuis le début de l'année par rapport à la même période l'an passé, il a triplé pour ce qui concerne l'Espagne, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Quelque 12'155 migrants sont ainsi arrivés en Espagne entre le 1er janvier et le 20 juin. Sur cette période, 292 migrants sont morts en tentant d'atteindre les côtes espagnoles. Au total, 960 migrants sont morts en Méditerranée sur cette période, selon l'OIM.

Code de conduite

Au large de l'Italie, un porte-conteneurs de l'armateur danois Maersk Line a lui porté secours à 113 migrants après avoir reçu un signal de détresse vendredi matin. Le navire se trouve au large de la ville de Pozzallo en Sicile et attend des instructions du centre italien de coordination des sauvetages en mer MRCC Rome.

La réaction de l'équipage du navire répond à 'un code de conduite traditionnel', a précisé Mikkel Elbek Linnet, porte-parole de Maersk Line. 'Ce n'est pas la première fois... ils ont récupéré des migrants deux ou trois fois déjà ces dernières années.'

Cinq morts au large de la Libye

Vendredi, la marine libyenne a secouru de son côté quelques 200 migrants. Lors d'une première opération, 94 migrants ont été secourus à 12 milles marins au large de Garabulli, à l'est de la capitale libyenne Tripoli, après le naufrage de leur canot pneumatique. Parmi eux, se trouvaient 3 enfants et 9 femmes.

Cinq migrants du Soudan, du Nigéria, du Tchad et d'Egypte, à bord du même bateau ont trouvé la mort, a indiqué le général Ayoub Kacem, porte-parole de la marine. Il n'a pas précisé les circonstances exactes de leur décès.

A bord d'une autre embarcation, 91 migrants ont été secourus dans la même zone lors d'une opération distincte, a ajouté le porte-parole en soulignant que les migrants étaient de différentes nationalités africaines.

Multiplication des départs

Au total depuis mercredi, 900 migrants ont été interceptés ou secourus par la marine libyenne. Les migrants secourus ou interceptés en mer sont généralement emmenés dans des centres de rétention dans l'attente de leur rapatriement vers leurs pays d'origine.

En raison d'une météo clémente, les départs depuis les côtes libyennes, proches de celles de l'Italie, se sont multipliés ces dernières semaines. La marine libyenne a mis en garde jeudi contre 'une hausse inquiétante du nombre des embarcations de migrants clandestins et des appels de détresse provenant de bateaux vétustes'.

La Libye est un pays de destination et de transit vers les côtes européennes pour des milliers de migrants africains. Des centaines d'entre eux meurent tous les ans en traversant dans des conditions extrêmes la Méditerranée vers l'Italie.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus