Pour M. Berset, la crise des réfugiés au Liban n'est pas terminée

En visite d'Etat au Liban, le président de la Confédération Alain Berset a estimé que le pays ...
Pour M. Berset, la crise des réfugiés au Liban n'est pas terminée

Pour M. Berset, la crise des réfugiés au Liban n'est pas terminée

Photo: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

En visite d'Etat au Liban, le président de la Confédération Alain Berset a estimé que le pays fait face à une forte pression migratoire. Et la situation n'est pas près de se débloquer. Selon lui, les réfugiés syriens ne devraient pas rentrer chez eux rapidement.

'Je ne sais pas si on peut dire que la guerre en Syrie est terminée. J'ai l'impression que c'est un petit peu plus compliqué que cela... Mais évidemment, la question de ce qui va se passer pour ces personnes va se poser un jour', affirme lundi Alain Berset sur les ondes de la RTS à propos des quelque 1,3 million de déplacés qui ont fui la guerre en Syrie.

Selon le président de la Confédération, la position de la Suisse est très simple et très claire: 'Nous devons pouvoir mettre en place, avec les populations concernées, des retours dans de bonnes conditions: de manière volontaire et dans la dignité'.

Le Liban doit comprendre que les retours ne vont pas pouvoir se faire dans le désordre et immédiatement, souligne Alain Berset. 'Il est difficilement envisageable de renvoyer des personnes en Syrie dans ces conditions-là', a souligné le conseiller fédéral.

'Il faut une certaine stabilité et une certaine clarté pour que ces retours puissent se faire'. Pour y parvenir, 'il faut trouver un certain consensus dans la communauté internationale et avec l'ONU', a ajouté le socialiste.

Visite d'un camp de réfugiés

Lors de sa visite au Liban, le président de la Confédération a justement discuté des possibilités d'améliorer la collaboration en matière de migration et d'aide humanitaire avec le président libanais Michel Aoun, le premier ministre Saad Hariri et le président du Parlement Nabih Berri. Aucune mesure concrète n'a toutefois été prise.

Les échanges commerciaux avec le sixième partenaire commercial de la Suisse, la question des droits humains ainsi que le dialogue interreligieux ont aussi été abordés, indique le département fédéral de l'intérieur (DFI) dans un communiqué. Des représentants des deux pays ont aussi signé un accord de libéralisation du régime des visas pour les passeports diplomatiques.

Mardi, Alain Berset doit se rendre dans un camp de réfugiés syriens. Il rencontrera les principaux dignitaires religieux du pays et terminera sa journée par une visite du musée consacré au poète Khalil Gibran.

/ATS
 

Actualités suivantes