Poursuite de la reprise économique en Suisse au 2e trimestre

La reprise économique en Suisse s'est poursuivie au 2e trimestre, portée par le bond des dépenses ...
Poursuite de la reprise économique en Suisse au 2e trimestre

Poursuite de la reprise économique en Suisse au 2e trimestre

Photo: KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER

La reprise économique en Suisse s'est poursuivie au 2e trimestre, portée par le bond des dépenses de consommation, mais la création de valeur a légèrement fléchi dans l'industrie manufacturière.

Le produit intérieur brut (PIB) a ainsi progressé de 0,3% au regard du trimestre précédent.

En variation annuelle, le PIB de la Suisse a crû de 2,8% sur le trimestre sous revue, après avoir augmenté de 4,7% au cours des trois premiers mois de l'année, un chiffre revu à la hausse par rapport aux 4,4% annoncés fin mai. Le retour à une situation normale du point de vue sanitaire début avril a sonné la fin de la plupart des mesures destinées à lutter contre le coronavirus, explique lundi le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco).

Secteur très touché par ces dernières, les services ont particulièrement bénéficié de l'embellie, l'hôtellerie-restauration enregistrant la plus forte progression (+12,4%). Le tourisme international a continué son redressement jusqu'à la fin du 2e trimestre, avec la forte augmentation, en particulier, des nuitées générées par les clients européens et américains. Reste que le niveau de création de valeur dans l'hébergement et la restauration a malgré tout affiché un repli de 10% par rapport à l'avant-crise.

Dans le secteur des arts, spectacles et activités récréatives (+1,4%), la valeur ajoutée a également augmenté après la suppression des mesures sanitaires. Mais là aussi, la production présentait encore un repli de 17% par rapport à la situation avant l'éclatement de la pandémie.

Reflet du retour progressif de la mobilité de la population, le secteur des transports et communications a lui aussi connu une évolution positive (+4,4 %), pour s'établir à environ 3% au-dessus de son niveau d'avant-crise.

Seules deux branches des services ont subi une baisse de leur production entre avril et fin juin: les services financiers (-1,5%) et le commerce (-2,1%), ce dernier surtout en raison de l'évolution du commerce de détail des denrées alimentaires et du commerce de gros.

La croissance quasi générale du secteur des services s'est accompagnée d'une hausse des exportations de services (+5,0%).

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus