Pré-du-Stand: les référendaires répondent au gouvernement genevois

A Genève, les opposants au déclassement de 12,8 hectares de zone agricole au Pré-du-Stand, ...
Pré-du-Stand: les référendaires répondent au gouvernement genevois

Pré-du-Stand: les référendaires répondent au gouvernement genevois

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

A Genève, les opposants au déclassement de 12,8 hectares de zone agricole au Pré-du-Stand, au Grand-Saconnex, réfutent les arguments du Conseil d'Etat. Selon eux, le canton compte assez de stades de foot sous-utilisés et de bureaux vides.

Deux semaines après le gouvernement, le comité qui avait lancé le référendum intitulé 'Non au massacre de la zone agricole pour des bureaux vides!' a lancé sa campagne. Il a rappelé mercredi, devant les médias, que le projet en votation le 24 novembre cumule les faux pas en matière d'aménagement du territoire, d'écologie et de santé publique.

A l'instar du Conseil d'Etat, les référendaires estiment qu'un nouveau cycle d'orientation doit être construit sur les terrains de foot de Balexert, à Vernier. L'emplacement est adéquat. En revanche, ils jugent inutile de remplacer ces terrains par de nouveaux au Pré-du-Stand qui seront destinés au programme de formation de la relève genevoise, Genève Education Football.

Selon eux, une mutualisation intelligente des terrains existants la journée en semaine peut couvrir les besoins du sport d'élite. Pour ce qui est des compétitions, Servette FC dispose du Stade de Genève, et les structures avec tribunes existantes devraient être utilisées rationnellement pour les autres compétitions. Le 'massacre' de 13 hectares de terres agricoles n'est donc pas nécessaire.

Couloir biologique

Il ne l'est pas non plus pour créer, comme le prévoit aussi le projet, 90'000 mètres carrés de bureaux, alors que les surfaces vides ne cessent d'augmenter dans le canton. Selon le comité, cette parcelle est le dernier coin de surface agricole du Grand-Saconnex. Elle fait partie d'une grande pénétrante de verdure, et donc d'un couloir biologique, allant du Pays de Gex (F) au lac Léman.

Concernant la pollution de l'air et sonore, les référendaires considèrent que le canton ne tient pas compte de ses propres projections. La parcelle du Pré-du-Stand est proche de l'aéroport, où le trafic va augmenter de 50% d'ici à 2030. En outre, une troisième voie sera construite sur l'autoroute voisine, ont-ils avancé. La pollution sera donc plus élevée.

/ATS
 

Articles les plus lus