Premier trimestre contrasté pour Swiss Re

Les obstacles se sont multipliés pour Swiss Re au premier trimestre 2019. Face aux nombreuses ...
Premier trimestre contrasté pour Swiss Re

Premier trimestre contrasté pour Swiss Re

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

Les obstacles se sont multipliés pour Swiss Re au premier trimestre 2019. Face aux nombreuses catastrophes naturelles et d'origine humaine, le réassureur zurichois a vu son bénéfice net reculer, malgré une progression des primes encaissées.

Le bénéfice net s'est inscrit à 429 millions de dollars (437 millions de francs), en baisse de 6,1% par rapport au premier partiel 2018. Les primes encaissées nettes ont augmenté de 5,5% à 8,78 milliards, indique vendredi Swiss Re.

Le début de l'année n'a pas été clément en matière de désastres, à commencer par les inondations en Australie et aux Etats-Unis, ainsi que l'ouragan Eberhard sur l'Europe de l'ouest et centrale.

Par ailleurs, le numéro deux mondial de la réassurance risque de devoir mettre la main à la poche pour les dédommagements des victimes du crash du Boeing 737 Max, mais également pour éponger le manque à gagner engendré par la mise au ban de l'ensemble de ces appareils. Le réassureur est engagé dans la couverture à la fois de Boeing et d'Ethiopian Airlines.

Une dégradation des ratios combinés, soit le rapport entre primes encaissées et remboursements accordés aux clients, est constatée aussi bien dans la réassurance dommage (P&C Reinsurance) et l'assurance directe (Corso). Ces indicateurs ont atteint respectivement 110,3% (contre 92,0% au premier trimestre 2018) et 116,3% (100,2%). Pour être rentable, le seuil de 100% ne doit pas être dépassé.

Les fonds propres ont reculé de 6,1% à 30,18 milliards de dollars. Dans le cadre de la ronde de renouvellement de contrats d'avril, la direction revendique une amélioration des prix de l'ordre de 1%.

Swiss Re annonce par ailleurs le lancement de la première tranche de son programme de rachat d'action de 2 milliards de dollars sur deux ans, annoncé en février. Dès lundi, le réassureur va acquérir jusqu'à 1 milliard de dollars de titres.

/ATS
 

Actualités suivantes