Publicité cachée: plainte contre des influenceurs acceptée

Le snowboarder Iouri Podladtchikov et la cycliste Jolanda Neff ont mal géré des publicités ...
Publicité cachée: plainte contre des influenceurs acceptée

Publicité cachée: plainte contre des influenceurs acceptée

Photo: KEYSTONE/PHOTOPRESS/PETER KLAUNZER

Le snowbordeur Iouri Podladtchikov et la cycliste Jolanda Neff ont mal géré des publicités cachées sur la plateforme Instagram. La commission pour la loyauté a approuvé deux plaintes émanant de la protection des consommateurs contre ces sportifs d'élite.

La télévision alémanique SRF a évoqué ces premiers jugements vendredi. Ils portent sur des messages commerciaux des deux athlètes n'ayant pas été signalés comme publicités, comme le montrent différents documents que Keystone-ATS a pu consulter.

Dans sa publication, le snowbordeur Iouri Podladtchikov est pris en photo dans l'entrée d'un magasin de vêtements. Quant à la cycliste Jolanda Neff, elle a diffusé un encart d'une société émettrice de cartes de crédit.

Selon les jugements de la commission pour la loyauté, cela n'est pas autorisé: 'Une personne qui est sponsorisée et reçoit des honoraires ou des avantages en nature d'un prestataire de services doit s'en ouvrir de manière transparente'. Cela n'a pas été fait dans les deux cas.

Jolanda Neff y veillera

Le management de Jolanda Neff accepte la décision. La cycliste a assuré à la commission qu'elle allait clairement signaler à l'avenir ses publications du genre par #annonce, #publicite #ad, #sponseredby ou #poweredby.

L'entourage de Iouri Podladtchikov n'a pas encore voulu prendre position. Le délai de recours est en cours. La représentante du snowbordeur a toutefois fait savoir à la commission que la publication a été faite 'par pur intérêt personnel'.

Pour la commission, cette explication n'est d'aucune manière défendable: un simple coup d'oeil sur le site internet du sportif suffit pour constater que le vendeur d'articles de sport est l'un des quatre sponsors de Podladtchikov. Il est par conséquent indéniable que la publication en question ait été faite dans le cadre d'une relation de sponsoring payante.

Autres plaintes

Une plainte similaire contre l'animatrice italo-suisse Michelle Hunziker a été rejetée. Deux plaintes contre la star du tennis Roger Federer et l'influenceuse tessinoise Xenia Tchoumitcheva sont encore pendantes.

La protection des consommateurs a choisi ces cinq célébrités pour montrer l'exemple. Comme influenceurs, ils mettent régulièrement en scène des produits sur des plateformes comme Instagram ou facebook.

La protection des consommateurs se réjouit que les deux plaintes aient été acceptées. Elle attend désormais que les publicités soient clairement signalées comme telles.

Les deux sportifs, tout comme des influenceurs ou des entreprises faillibles, n'encourent aucune sanction ou amende. Ils ne peuvent être que mis en garde.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus