Remontées mécaniques de Charmey (FR): du pain sur la planche

Les remontées mécaniques de Charmey (FR), plongées dans les chiffres rouges depuis des années ...
Remontées mécaniques de Charmey (FR): du pain sur la planche

Remontées mécaniques de Charmey (FR): du pain sur la planche

Photo: Keystone

Les remontées mécaniques de Charmey (FR), plongées dans les chiffres rouges depuis des années, ne sont pas près de sortir du marasme. Un audit externe prévoit qu'elles resteront durablement déficitaires.

L'audit préconise une professionnalisation de la gestion et une réorientation stratégique. En décembre, l'assemblée des citoyens de Val-de-Charmey se prononcera sur un soutien de quelque 600'000 francs aux remontées mécaniques. La commune a déjà épongé de grosses sommes au fil des ans. La Société Télécabine Charmey-Les-Dents-Vertes accuse un déficit moyen de 815'000 francs sur les sept derniers exercices.

Réduire à 400'000

L'audit, dont les conclusions ont été communiquées lundi aux médias, envisage divers scénarios. Aucun ne conclut à une possibilité de retrouver l'équilibre financier, qui exigerait une augmentation drastique du chiffre d'affaires.

Les hypothèses examinées ne permettent que d'entrevoir une perte annuelle inscrite entre 300'000 et 500'000 francs. Les trois spécialistes mandatés proposent des mesures pour réussir à contenir le déficit dans une fourchette 'acceptable pour la collectivité'.

Selon eux, il faut recomposer un conseil d'administration de 5 à 7 membres, expérimentés et professionnalisés. Ceux-ci doivent venir d'horizons différents (politique, finance, marketing, technique), avec une majorité de personnes externes au sérail de la commune.

Il faut aussi améliorer les pratiques de gestion, flexibiliser la structure, ainsi que rationaliser l'exploitation et les charges. S'y ajoute la recherche de nouvelles entrées financières, par exemple un parking payant.

L'été et l'hiver

Sur le plan stratégique, la société doit cultiver les pistes de partenariat avec les autres entreprises, à l'image de sa participation à Magic Pass, l'abonnement commun au niveau romand. Enfin, elle doit mieux se profiler, été comme hiver, en coordination avec le développement du tourisme régional.

Les remontées mécaniques ont besoin d'un gros million de francs d'investissements, dont 200'000 francs pour des travaux urgents. Ces derniers doivent être réalisés pour pouvoir renouveler d'ici à cet hiver la concession de la télécabine Rapido Sky.

L'audit a été demandé par le Canton et l'Association Régionale de la Gruyère (ARG). Ceux-ci acceptent de financer les travaux urgents, à condition que les mesures préconisées soient appliquées. Avant de décider de verser davantage, ils tireront un bilan dans deux ans. Le projet de réorientation reste évidemment aussi tributaire des décisions de l'assemblée communale de Val-de-Charmey.

/ATS
 

Actualités suivantes