Ringier lance un outil pour féminiser les articles de presse

Ringier lance un outil pour accroître la visibilité des femmes dans les médias. Des algorithmes ...
Ringier lance un outil pour féminiser les articles de presse

Ringier lance un outil pour féminiser les articles de presse

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

Ringier lance un outil pour accroître la visibilité des femmes dans les médias. Des algorithmes vont examiner la représentation féminine dans les articles publiés sur les sites internet du groupe de médias zurichois.

Les hommes sont représentés à 77% dans les articles de presse des médias suisses et à 82% au niveau mondial, indique lundi Ringier, qui cite le Global Media Monitoring Project. Sur le site internet du Blick, quotidien appartenant à Ringier, 75% des articles concernent des hommes.

'Ce résultat soulève des questions', pour le groupe. 'N'existe-t-il aucune femme qui mériterait un article à son sujet? Les hommes font-ils de meilleurs gros titres? Ou plutôt la proportion dans les médias est-elle le simple reflet de la réalité du monde du travail, où les femmes sont moins représentées, notamment dans les postes de direction?'

Scores calculés par des algorithmes

L'analyse des sites de Ringier et de Ringier Axel Springer fournira deux scores: l'un relatif aux images, surtitres ou titres et l'autre aux corps des articles.

Ringier s'appuie notamment sur Amazon Rekognition, un logiciel de reconnaissance faciale développé par le géant américain du commerce en ligne, pour identifier et compter de façon systématique les personnes sur les images. Les algorithmes utilisés et la qualité des données seront régulièrement vérifiés par des spécialistes en données de Ringier et les équipes des rédactions.

'L'objectif n'est pas d’avoir d'un seul coup 50% d’hommes et 50% de femmes dans tous les titres', selon le directeur de Ringier Marc Walder. 'Nos journalistes ne sont pas des activistes. Chaque titre a son propre ADN qui doit être protégé. Il s’agit principalement, pour les rédactrices et rédacteurs en chef, de sensibiliser leurs équipes au sujet de l’égalité.'

L'initiative a été présentée lundi à l'interne. Des équipes de projet seront constituées pour réfléchir à l'intégration de cet outil dans chacun des titres de l'entreprise. Les chiffres seront régulièrement communiqués en interne et publiés dans le rapport annuel dès 2020.

Des journaux ont déjà fait le pas

Certains titres faisant partie du groupe analysent déjà la représentation féminine dans leurs colonnes. C'est le cas du Temps, qui a lancé en 2018 un 'baromètre de la parité'. Publié chaque mois dans les pages du quotidien et sur son site sous forme infographique, il mesure notamment la proportion d'éditoriaux signés par des femmes et celle des expertes qui interviennent dans la page consacrée à la science.

/ATS
 

Actualités suivantes