Rolex produira dans la Glâne avant de s'installer à Bulle

Rolex s'installera plus rapidement que prévu dans le canton de Fribourg. En attendant de concrétiser ...
Rolex produira dans la Glâne avant de s'installer à Bulle

Rolex produira dans la Glâne avant de s'installer à Bulle

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Rolex s'installera plus rapidement que prévu dans le canton de Fribourg. En attendant de concrétiser son investissement de plus d'un milliard de francs à Bulle en 2029, le groupe horloger de luxe mettra notamment en route des lignes de production à Romont.

Entre 250 et 300 collaborateurs seront formés sur le site de LaMaillarde (ex-Tetra Pak) avant d’être transférés en 2029, une fois l’usine bulloise opérationnelle, a révélé le trihebdomadaire La Gruyère le 9 mars. Dès 2024, Le Vivier, à Villaz-Saint-Pierre, accueillera également des collaborateurs du géant horloger.

Outre les deux sites provisoires situés en Glâne, Rolex ouvrira un espace de recrutement, toujours cette année, dans le chef-lieu gruérien. L’objectif de l'entreprise genevoise est double: augmenter sa capacité de production et former ses employés avant l’ouverture du site de Bulle dans six ans, avec près de 2000 emplois.

Presque signé

Le choix de Romont s’est joué récemment. Des représentants de la manufacture de montres de luxe créée en 1905 se sont rendus en Glâne pour découvrir les installations, en vue d'un examen approfondi. L'accord n'est pas encore officiellement concrétisé avec l’Etablissement cantonal de promotion foncière (ECPF).

Mais ce dernier, propriétaire de La Maillarde, a indiqué dans les colonnes de La Gruyère, par l'entremise de son directeur Giancarlo Perotto, que seuls 'quelques détails' restaient à régler. Le contrat de bail devrait être finalisé ces prochaines semaines, a confié à Keystone-ATS Corinne Rebetez, porte-parole de l'ECPF.

Si tout se passe bien, Rolex devrait du coup occuper ses nouveaux locaux cette année déjà, affirme La Gruyère. Des travaux préparatoires sont prévus dès le deuxième semestre. La surface nécessaire est estimée à 9000 mètres carrés. Elle concerne une ou deux halles de l’aile nord du site.

Parc technologique

La première étape consistera à mettre en place les lignes de production. Celles-ci seront progressivement installées. De 250 à 300 personnes devraient donc travailler à La Maillarde, pour l'essentiel des nouveaux collaborateurs. Le début de la production en Glâne est programmé en 2025.

Envisagé un temps comme site susceptible d’accueillir la nouvelle usine, le Vivier, à Villaz-Saint-Pierre, bénéficiera tout de même de la venue de Rolex dans le canton de Fribourg. Des locaux du parc technologique seront occupés dès l'an prochain. Rolex y bénéficiera de certaines infrastructures et compétences en 'industrie 4.0'.

L'investissement global permettra à la multinationale genevoise 'd’augmenter sa capacité de production, d’accompagner sa croissance et de répondre à une demande toujours plus forte, tout en bénéficiant d’un nouveau bassin d’emplois', selon les propos de sa porte-parole Virginie Chevailler-de Meuron, cités dans La Gruyère.

Politique à succès

La nouvelle ne manque pas de réjouir le conseiller d'Etat Olivier Curty, en charge de l'économie, de l'emploi et de la formation professionnelle. 'La politique foncière du canton de Fribourg porte ses fruits en répondant aux besoins de l’économie', a précisé le ministre dans l'article du trihebdomadaire de Bulle.

'Il s’agit d’une solution intermédiaire qui permet de tenir le 'timing' ambitieux de ce projet', a encore relevé Olivier Curty. Au-delà, la venue de Rolex dans la Glâne permet de remplir de l’espace encore disponible du côté de La Maillarde.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus