Ruag International porté par ses nombreuses cessions

Le groupe aéronautique Ruag International, en pleine restructuration de ses activités, a bénéficié ...
Ruag International porté par ses nombreuses cessions

Ruag International porté par ses nombreuses cessions

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Le groupe aéronautique Ruag International, en pleine restructuration de ses activités, a bénéficié au premier semestre du rebond post-Covid, faisant progresser son chiffre d'affaires et les entrées de commandes.

La rentabilité a été portée par les diverses cessions d'activité.

Entre janvier et fin juin, les recettes nettes du groupe bernois ses sont accrues de 1% sur un an à 581 millions de francs. Hors effets de changes et apuré des désinvestissements, les ventes ont progressé de 7%, a détaillé Ruag International mardi dans un communiqué.

Le carnet de commandes, baromètre de l'activité future, a bondi de 21% à 680 millions de francs, faisant passer le carnet d'ordres à 1,2 milliard (+6%). Beyond Gravity, filiale aéronautique du groupe, avait notamment remporté en avril un contrat auprès du géant américain Amazon pour la construction de systèmes de séparation pour la constellation de 3236 satellites du projet Kuiper.

La rentabilité a quant à elle été soutenue par la cession fin avril des activités de simulation et d'entraînement (S&T) au français Thales. Le résultat d'exploitation (Ebit) a été multiplié par près de trois à 100 millions de francs, tout comme le bénéfice net qui a atteint 92 millions.

Autres cessions prévues

Outre sa division S&T, Ruag International a réalisé plusieurs cessions depuis le début de l'année, notamment avec la vente mi-mars de ses activités de munitions à petit calibre Ruag Ammotec à l'italien Beretta. En avril, le groupe avait cédé l'ensemble de ses activités australiennes, regroupées sous Ruag Australia, à la société locale Asdam.

D'ici fin 2023, Ruag International veut également vendre ses deux activités dans les composants aéronautiques en Suisse, en Allemagne et en Hongrie. Une fois ces désinvestissements réalisés, la Confédération ne détiendra plus de participation dans Ruag International Holding.

Pour l'ensemble de l'année, la direction table sur une demande 'stable' dans l'aéronautique. Le chiffre d'affaires 2022 devrait cependant pâtir des nombreux désinvestissements réalisés jusqu'ici.

Le directeur général André Wall a souligné le développement 'de plus en plus rapide' du groupe vers les activités spatiales. Une tendance positive prévaut également dans le secteur aéronautique, 'qui enregistre des bénéfices', a souligné le patron.

'Nous mettons toutes notre énergie sur l'activité spatiale et voulons placer la société sur la voie de la croissance', a ajouté M. Wall, qui dirige aussi les activités de Beyond Gravity.

/ATS
 

Actualités suivantes