Ruag cède l'unité Clearswift, active dans la sécurité informatique

Ruag a trouvé preneur pour sa filiale Clearswift, acquise il y a près de trois ans. Dans le ...
Ruag cède l'unité Clearswift, active dans la sécurité informatique

Ruag cède l'unité Clearswift, active dans la sécurité informatique

Photo: KEYSTONE/WALTER BIERI

Ruag a trouvé preneur pour sa filiale Clearswift, acquise il y a près de trois ans. Dans le cadre de sa réorganisation, le groupe de défense et d'aéronautique contrôlé par la Confédération a cédé le spécialiste de la sécurité informatique à l'américain Helpsystems.

La vente de Clearswift marque une étape majeure dans la stratégie de RUAG International, à savoir de se concentrer sur le marché aérospatial, écrit lundi Ruag. Par cette cession, dont le montant n'est pas dévoilé, l'entreprise se retire du marché de la sécurité informatique.

Pour mémoire, Ruag avait décidé au printemps dernier de vendre cette activité ainsi que d'autres dans le cadre de la scission du groupe bernois de défense et d'aéronautique approuvée par le Conseil fédéral. Spécialisée dans la sécurité de l'information, Clearswift emploie 150 collaborateurs et offre des solutions permettant aux entreprises de protéger leurs données critiques contre les menaces internes et externes.

Les activités des services suisses de cybersécurité, quant à elles, ont déjà été restructurées ou transférées à Ruag MRO Switzerland, ajoute le groupe. Selon ce dernier, Clearswift a connu une évolution favorable de ses affaires, tirant profit d'une vive demande en logiciels de sécurité.

Bon investissement

Investissement réussi, la société britannique a été cédée avec à la clef un rendement global de près de 20%, affirme Ruag. La vente de Clearswift représente la 2e cession après celle des sites de Business Jet à Genève et Agno (TI).

La transformation de Ruag International pour devenir un groupe aérospatial va donc bon train. Ruag ajoute travailler également sur des solutions pour assurer la viabilité future des sociétés MRO International et Ammotec.

Dès janvier 2020, Ruag Holding deviendra une société de participation scindée en deux groupes dirigés séparément. MRO CH (environ 2500 collaborateurs, sites de production en Suisse) travaillera pour l'armée, tandis que Ruag International (environ 6500 collaborateurs, dont deux tiers à l'étranger) sera composé des autres secteurs d'activité. Cette dernière devrait probablement faire son entrée en Bourse en 2023.

/ATS