Russie: l'inflation a ralenti à moins de 12% en novembre

L'inflation a continué de ralentir en Russie en novembre, à moins de 12% sur un an, après avoir ...
Russie: l'inflation a ralenti à moins de 12% en novembre

Russie: l'inflation a ralenti à moins de 12% en novembre

Photo: KEYSTONE/EPA/MAXIM SHIPENKOV

L'inflation a continué de ralentir en Russie en novembre, à moins de 12% sur un an, après avoir flambé jusqu'à battre un record de 20 ans en avril dans la foulée de l'offensive en Ukraine, selon l'agence de statistiques Rosstat.

Malgré un niveau qui reste élevé, la hausse des prix s'est établie en novembre à 11,98% sur un an, en baisse par rapport à octobre (12,63%), selon des chiffres publiés vendredi par Rosstat.

Ce reflux de l'inflation depuis plusieurs mois souligne une amélioration globale de la conjoncture économique en Russie, malgré une pluie de sanctions internationales qui a affecté de nombreux secteurs, comme celui de l'automobile.

Vendredi matin, le président russe Vladimir Poutine a dit s'attendre à une inflation 'à 12,2%' en fin d'année, sur fond de contraction du PIB national 'de 2,9%', bien loin des prévisions apocalyptiques du printemps après les premières mesures occidentales contre Moscou.

Selon les chiffres publiés par Rosstat, les prix de l'alimentaire ont accéléré en novembre de 11,5% sur un an, tirés notamment par les produits de base comme le sucre (+22%), le beurre et les pâtes (+18%) ou encore le lait (+17%).

Par rapport au mois d'octobre, les prix dans leur ensemble sont toutefois restés stables, tandis que ceux de l'alimentaire ont très légèrement augmenté de 0,5%.

Les prix, déjà en hausse en Russie en raison de la reprise post-pandémie de Covid-19 et de la flambée des prix des matières premières, avaient connu un embrasement à la suite de la mise en place de sanctions internationales contre la Russie dans la foulée de son intervention militaire en Ukraine.

Au mois d'avril, l'inflation avait même battu un record depuis 2002 en grimpant à 17,8% sur un an.

Depuis, la hausse des prix a ralenti notamment sous les efforts de la banque centrale russe, déterminée à limiter les échanges de devises.

/ATS
 

Actualités suivantes