SRF a enfreint l'interdiction de discrimination

La télévision alémanique SRF a enfreint l'interdiction de discrimination, a estimé vendredi ...
SRF a enfreint l'interdiction de discrimination

SRF a enfreint l'interdiction de discrimination

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

La télévision alémanique SRF a enfreint l'interdiction de discrimination, a estimé vendredi l'Autorité indépendante d'examen des plaintes en matière de radio-télévision (AIEP). Une femme avait porté plainte contre une séquence discriminante pour les femmes.

Le 30 juin 2018, SRF diffusait une rétrospective humoristique après les 48 premiers matchs de la Coupe du monde de football. Dans la séquence 'Tränen, Tore, Titelvertigerfrust' (larmes, buts, frustration du tenant du titre), on voit une femme portant un T-Shirt rouge et sautant de joie.

Pour commenter le mouvement de sa poitrine, les présentateurs ont utilisé l'expression 'Tiii-telverteigigerfrust', détournant le mot 'Titten' (nichons). Cela représente une discrimination des femmes car elles sont réduites à des caractéristiques sexuelles secondaires, argumente l'AIEP dans un communiqué diffusé vendredi en soirée.

Question de goût

Pour la majorité des membres de l'autorité, la plainte est fondée. Le contenu sexiste était une fin en soi et discriminant. Le fait que la séquence était courte et que le terme 'nichons' n'ait pas été prononcé ne change rien. Une minorité de l'AIEP estime qu'il s'agit, dans une émission humoristique, avant tout de questions de style et de goût. L'autorité n'a pas à se prononcer sur ces cas.

Par cinq voix contre quatre, l'AIEP retient que la SRF a enfreint l'interdiction de discrimination relevant du droit de la radiodiffusion. Les membres sont toutefois unanimes: la séquence n'est pas indécente. Elle n'a pas non plus enfreint la protection de la jeunesse.

Bienvenue en Suisse

L'AIEP a également examiné une plainte contre l'émission 'Willkommen in der Schweiz' (Bienvenue en Suisse) du 17 août 2018. Le reportage thématisait la situation de la commune argovienne d'Oberwil-Lieli, connue pour avoir refusé d'accueillir des migrants.

Pour l'autorité, les faits ont été présentés de manière adéquate. Les événements étaient corrects et les protagonistes ont pu s'exprimer. L'AIEP a rejeté la plainte.

Elle a également rejeté la plainte d'un instructeur concernant l'émission 'A Bon Entendeur' de la RTS sur les dangers des sports nautiques.

L'AIEP est une commission extraparlementaire de la Confédération. Elle examine, dans une procédure en principe gratuite, si les dispositions du droit des programmes ont été violées.

/ATS
 

Actualités suivantes