Safran aidé au 1er trimestre par la reprise du trafic aérien

Le motoriste et équipementier aéronautique Safran a vu son activité stimulée au premier trimestre ...
Safran aidé au 1er trimestre par la reprise du trafic aérien

Safran aidé au 1er trimestre par la reprise du trafic aérien

Photo: KEYSTONE/AP SNECMA/STR

Le motoriste et équipementier aéronautique Safran a vu son activité stimulée au premier trimestre par la reprise du trafic aérien mondial, avec un chiffre d'affaires qui a bondi de 29,4% sur un an à 5,26 milliards d'euros.

C'est en particulier l'activité de vente de pièces de rechange pour les moteurs d'avions civils (+38,1%, en dollars) qui a tiré cette progression.

Les ventes ont également été aidées par des effets de change (+4,9 points) liés à un secteur très sensible à la monnaie américaine, et dans une moindre mesure de périmètre, a précisé mercredi Safran dans un communiqué.

Cette activité de pièces de rechange est incluse dans la branche 'propulsion' qui comprend également les livraisons de moteurs civils neufs, comme les LEAP fabriqués par CFM, une co-entreprise de Safran avec General Electric.

Les livraisons de moteurs LEAP, qui équipent 100% des Boeing 737 MAX et 70% des Airbus A320, des monocouloirs de très grande diffusion, ont progressé de 53% sur un an, une performance cohérente avec les ambitions de Safran pour l'ensemble de l'année (environ +50%).

Au total, l'activité 'propulsion' a vu ses ventes bondir de 39,8%, en données publiées.

'Safran a enregistré un très bon début d'année, notamment pour les activités de services pour moteurs civils qui bénéficient du retour du trafic des avions court et moyen-courriers au niveau d'avant la crise ainsi que de la préparation des compagnies aériennes en vue de la saison estivale', a affirmé le directeur général de l'entreprise, Olivier Andriès, cité dans le communiqué.

Il a estimé que la hausse de livraison de moteurs civils représentait 'une performance encourageante dans un contexte de difficultés persistantes dans la chaîne d'approvisionnement mondiale', qui handicape la remontée en cadence des constructeurs aéronautiques après le choc du Covid-19.

Deuxième contributrice au chiffre d'affaires, l'activité 'équipements et défense' a progressé de 14,6% en données publiées, 'grâce aux services d'après-vente pour l'ensemble des activités' même si 'les ventes en première monte ont été freinées par les difficultés dans la chaîne d'approvisionnement de l'ensemble du secteur et par une demande révisée à la baisse'.

Enfin, l'activité 'Aircraft interiors' (notamment des sièges d'avions civils) a augmenté de 42,8% en publié, même si Safran a livré légèrement moins de sièges de classe Affaires que lors du premier trimestre 2022.

/ATS
 

Actualités suivantes