Shell s'attend à une nette baisse des ventes de gaz au T1

Le géant britannique des hydrocarbures Shell s'attend à des ventes et marges de gaz 'solides ...
Shell s'attend à une nette baisse des ventes de gaz au T1

Shell s'attend à une nette baisse des ventes de gaz au T1

Photo: KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN

Le géant britannique des hydrocarbures Shell s'attend à des ventes et marges de gaz 'solides mais nettement plus faibles' au premier trimestre qu'au quatrième trimestre 2023 lorsqu'elles avaient été 'exceptionnelles', d'après un communiqué vendredi.

A l'inverse, les ventes et marges de produits chimiques devraient être nettement plus élevées au premier trimestre qu'au dernier trimestre de 2023, précise le groupe dans un point trimestriel avant la publication de ses résultats, prévue le 2 mai. Les prévisions de volumes de production de gaz naturel liquéfié (GNL) et raffinage sont revues à la hausse et en nette augmentation comparé au dernier trimestre de 2023, dans ce point trimestriel.

La fourchette des anticipations d'extraction de pétrole et gaz est élargie, témoignant d'une incertitude sur cette production. Les cours du gaz européen ont chuté de 17% environ depuis le début de l'année, après s'être envolé à des records historiques dans la foulée de l'invasion russe de l'Ukraine.

Les cours du brut, s'ils sont retombés de leurs sommets du début de la guerre en Ukraine, ont toutefois été renforcés par le regain de tensions au Moyen-Orient depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas. En février, Shell avait annoncé un bénéfice net 2023 divisé par plus de deux à 19,4 milliards de dollars, pénalisé par la baisse des prix des hydrocarbures qui avaient atteint des sommets l'année précédente.

Shell avait réalisé en 2022 le bénéfice annuel le plus élevé de son histoire.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus