Situation « dramatique » chez les PME (Swissmechanics)

Les PME sont frappées de plein fouet par les conséquences économiques de la pandémie de coronavirus ...
Situation « dramatique » chez les PME (Swissmechanics)

Situation

Photo: KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE

Les PME sont frappées de plein fouet par les conséquences économiques de la pandémie de coronavirus et leur situation s'est détériorée de manière 'dramatique' en avril.

Alors qu'elles souffrent d'une chute de la demande, les petites et moyennes entreprises ont commencé à réduire leurs coûts.

Selon un sondage réalisé par l'institut BAK Economics et la faîtière Swissmechanics en avril auprès de 400 entreprises, 42% des sociétés interrogées ont indiqué rencontrer des problèmes d'approvisionnement et 25% ont dit souffrir de difficultés au niveau du personnel en raison d'absences maladies, de quarantaine ou de garde d'enfants.

Les clients des PME ayant fortement réduit leurs investissements, leurs fournisseurs font face à un 'effondrement' de la demande, a ajouté dans un communiqué Swissmechanics, qui regroupe 1400 entreprises du secteur MEM.

Et la situation ne devrait pas s'améliorer dans l'immédiat, car 82% des entreprises interrogées s'attendent à ce que les commandes reculent davantage au deuxième trimestre.

Pour faire face à cette situation, 67% des PME répondantes ont demandé des mesures de chômage partiel, 34% ont fait appel aux crédits d'urgence et 16% ont prononcé des licenciements.

A plus long terme, les entrepreneurs sont cependant plus optimistes. Seuls 6% entrevoient un risque élevé de faillite. Si la pandémie devait être contrôlée d'ici l'été, le secteur estime pouvoir rebondir en 2021 et l'année suivante.

Swissmechanics recommande cependant d'allonger l'échéance des crédits d'urgence de huit à dix ans pour tenir compte des 'incertitudes'.

/ATS
 

Actualités suivantes