Sulzer boucle le semestre dans le rouge, plombé par la Russie

Comme attendu, Sulzer a achevé le 1er semestre dans le rouge, plombé par les charges liées ...
Sulzer boucle le semestre dans le rouge, plombé par la Russie

Sulzer boucle le semestre dans le rouge, plombé par la Russie

Photo: KEYSTONE/MELANIE DUCHENE

Comme attendu, Sulzer a achevé le 1er semestre dans le rouge, plombé par les charges liées à la fermeture des sites polonais et à l'abandon de toute activité en Russie.

Malgré des ventes en légère hausse, le groupe industriel zurichois a essuyé une perte nette pour ses activités poursuivies de 48,8 millions de francs, contre un bénéfice net de 60,8 millions à fin juin 2021.

Les amortissements passés au titre de la fermeture de deux sites en Pologne et de l'arrêt des activités commerciales en Russie, se sont montés à 141,4 millions de francs, a indiqué vendredi le groupe sis à Winterthour. Au niveau du résultat opérationnel avant intérêt et impôts (Ebit), la charge s'est inscrite à 132,5 millions, entraînant une perte de 25,5 millions, contre une performance positive à hauteur de 97,4 millions à fin juin 2021.

En mai, Sulzer a fermé ses usines polonaises après avoir été inscrite sur la liste des entreprises sanctionnées dans le pays en raison de son actionnaire de référence, l'oligarque russe Viktor Vekselberg. L'entreprise a aussi quitté la Russie. Elle avait indiqué prévoir une charge unique de 125 à 135 millions de francs.

Ajusté de cet élément exceptionnel, le résultat d'exploitation des opérations poursuivies, a atteint 135,8 millions de francs, 6,5% de plus qu'un an auparavant. La marge correspondante s'est améliorée, passant de 8,5 à 9%. La performance semestrielle du groupe ne comprend pas celle du concepteur de dispositifs d'application Medmix, ancienne unité de l'entreprise qui a été externalisée et est cotée à la Bourse suisse depuis l'automne dernier.

Bond des commandes

Le chiffre d'affaires a augmenté de 0,9% par rapport au premier semestre 2021 à 1,52 milliard de francs. La croissance organique s'est élevée à 0,6%, les acquisitions ayant contribué à hauteur de 4,6 millions aux ventes et les effets de change, favorables, pour 8,3 millions.

Les entrées de commandes ont quant à elles bondi de 11,4% à 1,734,1 milliard de francs. Leur croissance organique s'est établie à 10,9% et les acquisitions ont apporté une contribution de 7,0 millions. Les effets de change ont eu un impact favorable de 5,9 millions. La marge brute des entrées d'ordres a légèrement diminué, passant de 33,1% à 32,8%.

Sulzer aborde le second semestre 2022 avec un carnet de commandes élevé de 1,89 milliard de francs, contre 1,72 milliard à fin décembre.

Alors que la perte nette s'est révélée supérieure aux attentes, les ventes et les ordres ont aussi dépassé les anticipations moyennes. Sondés par AWP, les analystes avaient en moyenne prévu une perte nette de 38,2 millions de francs, des revenus de 1,497 milliard et des commandes de 1,71 milliard.

Optimisme de mise

Dans le détail, la division des pompes, Flow Equipment, a subi un repli de ses ventes de 4,4% (5,1% en organique). La baisse dans les segment de l'énergie (-10,9%) était anticipée, car l'activité a commencé l'année avec un faible carnet de commandes. Les revenus liés aux clients de l'industrie ont eux fléchi de 2,5% et ceux pour le segment Eau ont crû de 0,6%, les acquisitions apportant 4,5 millions de francs de chiffre d'affaires.

Les ventes de la division Services ont présenté une vive croissance sur le continent américain, celle-ci suffisant largement à compenser les tassements subis dans les régions Europe, Moyen-Orient et Afrique (Emea) et Asie-Pacifique. Dans l'ensemble, les services ont enregistré une croissance des ventes de 2,8% d'une année sur l'autre (2,4% en termes organiques).

L'unité Chemtech, spécialisée dans les équipements de production pour la chimie, les ventes ont augmenté de manière significative de 9,2% (9,8% en termes organiques, en raison d'une cession au Brésil), le groupe ayant redoublé d'efforts en vue de surmonter les difficultés liées aux confinements ordonnés en Chine pour lutter contre le Covid-19.

Pour la suite de l'exercice, Sulzer anticipe la poursuite de la dynamique favorable sur ses marchés, malgré les incertitudes et une volatilité accrues. Le groupe confirme ses attentes pour l'ensemble de l'année, à savoir une croissance organique des commandes de 3 à 5% et de 2 à 4% pour le chiffre d'affaires. La rentabilité opérationnelle devrait continuer à progresser pour atteindre près de 10 % du chiffre d'affaires.

/ATS
 

Actualités suivantes