Swica a souffert d'une fin d'année 2018 difficile sur les marchés

L'assureur maladie Swica a souffert sur les marchés des capitaux en 2018 et a vu son bénéfice ...
Swica a souffert d'une fin d'année 2018 difficile sur les marchés

Swica a souffert d'une fin d'année 2018 difficile sur les marchés

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

L'assureur maladie Swica a souffert sur les marchés des capitaux en 2018 et a vu son bénéfice se réduire de 8% par rapport à l'année précédente. La société winterthouroise s'estime toutefois satisfaite vendredi.

Les recettes de primes de Swica se sont élevées à 4,6 milliards de francs en 2018, soit 7,6% de plus que l'année précédente, dans les trois segments (obligatoire, complémentaire et assurance accidents). Les prestations d'assurance nettes ont grimpé de 2,8% à 3,7 milliards de francs.

'Les marchés des capitaux ont en revanche connu une année difficile avec des baisses de cours marquées en fin d'année, ce qui a généré un résultat négatif concernant le placement des capitaux', indique l'assureur maladie dans un communiqué. Le produit des placements nets s'est largement inscrit dans le négatif à -26,3 millions de francs, perdant 119,8% sur un an .

Le bénéfice, qui s'est réduit de 8% à 86,5 millions de francs, est 'très satisfaisant malgré tout'. Il 'est imputable au résultat technique d'assurance'.

Swica note une stabilisation des coûts des prestations dans l'assurance de base, avec une légère baisse des coûts des prestations par personne, qui passent à 3565 francs (-0,4 %).

Le recul des frais de traitement hospitaliers stationnaires, qui représentent le deuxième poste de frais avec 562,9 millions de francs, a joué un rôle décisif dans cette évolution. Ce qui fait écrire à la direction qu'elle est optimiste 'quant à la détermination des primes de l'assurance de base pour 2020'.

Le nombre d'assurés a augmenté de 0,8% à 1,45 million de personnes. Celui des assurés LAMal a crû de 4,8%, s'approchant de la barre des 800'000. Celui des entreprises clientes a reculé de 1,2%.

Par ailleurs, le ratio combiné du groupe s'est amélioré pour s'établir à 94,9% (contre 97,1% en 2017) et celui du segment LAMal à 96,1% (contre 98,8%).

/ATS
 

Actualités suivantes