TéléCharmey avance dans son projet de relance des installations

Le dossier de relance des remontées mécaniques de Charmey (FR) franchit une nouvelle étape ...
TéléCharmey avance dans son projet de relance des installations

Le dossier de relance des remontées mécaniques de Charmey (FR) franchit une nouvelle étape. La société TéléCharmey, créée à la mi-août, a reçu le feu vert de l'Office des faillites pour reprendre les actifs constitués par le restaurant et les téléskis.

'La nouvelle constitue un soulagement', a indiqué mardi à Keystone-ATS Claude Gendre, codirecteur de la société TéléCharmey, revenant sur une information parue sur le site du quotidien fribourgeois La Liberté. Il n'y avait toutefois pas d'autres candidats à la reprise. Le montant de la transaction n'est pas dévoilé.

N'empêche que c'était là une étape importante après l'annonce officielle du projet le 21 août dernier. La décision de l'Office des faillites a été divulguée lundi soir à la population de Charmey, réunie pour une séance d'information, par le président du conseil d'administration de TéléCharmey, Philippe Menoud.

Outil de travail

La société TéléCharmey retrouvera ainsi la totalité de son outil de travail, dans la mesure où elle sera locataire du télésiège et de la télécabine de la station des Préalpes fribourgeoises. Ces installations sont la propriété de sociétés mixtes, qui ne sont pas touchées par la faillite annoncée en mars dernier.

La prochaine étape consiste à remettre aux normes les infrastructures, a complété Claude Gendre, qui a souligné l'ampleur du travail de relance en cours. Il s'agira en effet d'obtenir le transfert des concessions et le droit d'exploiter de la part de l'Office fédéral des transports (OFT) pour l'hiver à venir.

Avec le magic pass

Enfin, toujours dans l’optique de la réouverture des installations, la station de Charmey a annoncé mardi pouvoir accepter le magic pass. Selon TéléCharmey, l'abonnement, qui réunit plus de 30 stations romandes, représente un potentiel de plus 20'000 Fribourgeois qui en sont les détenteurs.

La nouvelle société signale encore avoir conclu un rapprochement avec l’Ecole suisse de ski de Charmey. Elle étudie aussi toujours la possibilité de créer une, voire plusieurs, pistes de luge sur son domaine. De plus, il existe la volonté de créer une 'Freestyle Academy', précise le communiqué.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus