Temenos avance son assemblée générale au 3 mai

Le développeur de logiciels bancaires Temenos a avancé la date de son assemblée générale au ...
Temenos avance son assemblée générale au 3 mai

Temenos avance son assemblée générale au 3 mai

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Le développeur de logiciels bancaires Temenos a avancé la date de son assemblée générale au 3 mai, en lieu et place du 7 juin agendé à l'origine.

L'ajustement comble partiellement une exigence du remuant actionnaire Petrus Advisers, qui préconise la tenue de l'évènement en avril déjà.

Communiqué sans explication sur le site internet de Temenos, le changement de date pour le grand rassemblement annuel des actionnaires n'a fait l'objet d'aucune communication publique active. Sollicitée jeudi pour plus de détails, la firme cotée à la Bourse suisse s'est simplement fendue d'un 'no comment'.

Petrus faisait déjà partie d'un groupe d'actionnaires ayant réclamé et visiblement obtenu des changements à la tête de la société genevoise. Il y a un mois jour pour jour, Temenos avait annoncé le départ avec effet immédiat de son directeur général (CEO) Max Chuard, avec pour assurer l'intérim le président du conseil d'administration Andres Andreades, qui lui-même ne se représentera pas pour un nouveau mandat.

Dans le sillage de la publication de résultats annuels décevants, Petrus Advisers avait notamment exigé que le président sortant - qualifié de 'vestige du passé' - ne participe pas à la recherche du successeur de Max Chuard.

Le fonds activiste britannique avait également demandé de repousser la journée des investisseurs, agendée au 21 février, le lendemain de la publication des résultats annuels, à une date ultérieure jusqu'à ce que la nouvelle direction soit en place.

Dans une note, la Banque cantonale de Zurich (ZKB) estime que les chiffres définitifs ne devraient pas réserver de surprise. La journée des investisseurs en revanche sera suivie avec attention, dans la mesure où une nouvelle feuille de route stratégique pourraient y être articulée, au vu des difficiles conditions de marché.

Selon l'expert de la ZKB, la récente poussée du cours de l'action ne se base pas sur de meilleurs fondamentaux, mais sur la résurgence des rumeurs de rachat. La retouche du calendrier n'a pas ému outre mesure les investisseurs. A 15h40, la nominative Temenos reculait de 0,6% à 69,12 francs, quasiment en phase avec son indice de référence (SLI). Il y a un an, le titre tutoyait encore les 100 francs.

/ATS
 

Actualités suivantes