TikTok adopte Oracle pour stocker les données américaines

TikTok, qui appartient au groupe chinois Bytedance, va stocker toutes les données sur ses utilisateurs ...
TikTok adopte Oracle pour stocker les données américaines

TikTok adopte Oracle pour stocker les données américaines

Photo: KEYSTONE/AP/KIICHIRO SATO

TikTok, qui appartient au groupe chinois Bytedance, va stocker toutes les données sur ses utilisateurs américains sur des serveurs d'Oracle, aux Etats-Unis. A l'été 2020, l'ancien président américain Donald Trump avait essayé de prohiber la populaire application.

Le communiqué sur le contrat avec Oracle est paru vendredi, le même jour qu'un article de Buzzfeed affirmant que des employés de Bytedance avaient eu accès à de nombreuses reprises à des données non publiques sur des utilisateurs américains du réseau social. TikTok a expliqué que seuls ses ingénieurs avaient pu avoir accès, pas le gouvernement chinois.

Pendant sa dernière année au pouvoir, l'ancien président américain Donald Trump a régulièrement accusé la plateforme de récolter des données confidentielles et de servir à Pékin pour faire de l'espionnage, car la loi chinoise impose aux entreprises du pays de partager leurs données si le gouvernement leur demande.

Plateforme observée de près

Mais TikTok indique n'avoir jamais reçu de telle requête et assure qu'elle n'y aurait pas donné suite. L'application précise en outre qu'elle travaille à restreindre cet accès, même pour ses ingénieurs, hors du pays concerné.

Le très populaire réseau social stockait jusqu'à maintenant ces données aux Etats-Unis, sur son serveur en Virginie, et aussi à Singapour. Elle va progressivement arrêter de s'en servir.

'Nous savons que nous sommes l'une des plateformes observées de près en termes de sécurité, et nous voulons éliminer tous les doutes sur la sécurité des données d'utilisateurs américains', a précisé le responsable des affaires publiques américaines de TikTok, cité dans le communiqué.

En juin 2021, le président américain Joe Biden avait annoncé la révocation des décrets pris par son prédécesseur à la Maison-Blanche pour interdire TikTok et d'autres services appartenant à des entreprises chinoises.

/ATS
 

Actualités suivantes