Un immeuble s'effondre à Lagos au Nigeria: plusieurs morts

Un immeuble de quatre étages abritant une école s'est effondré mercredi à Lagos Island, un ...
Un immeuble s'effondre à Lagos au Nigeria: plusieurs morts

Un immeuble s'effondre à Lagos au Nigeria: au moins huit morts

Photo: Keystone/AP/SUNDAY ALAMBA

Un immeuble de quatre étages abritant une école s'est effondré mercredi à Lagos Island, un quartier populaire de la capitale économique nigériane. L'accident a fait au moins huit morts et 37 personnes ont été sorties vivantes du bâtiment.

Le dernier étage abritait une école maternelle et primaire, tandis que des appartements et des commerces occupaient le reste de l'immeuble. Le directeur de l'Agence de gestion des urgences de l'Etat de Lagos (Sema), Adesina Tiamiyu a confirmé en fin de journée que 'des dizaines d'enfants' se trouvaient à l'intérieur du bâtiment lorsqu'il s'est écroulé et que les opérations pour les secourir - ainsi que les adultes - continuaient.

'37 personnes ont été sorties vivantes et huit personnes ont été retrouvées mortes', a déclaré en soirée un autre responsable de la Sema, Ibrahim Farinloye, dans un communiqué. Mais personne ne semblait savoir combien se trouvaient encore pris au piège plusieurs heures après le drame, alors que la nuit est tombée.

Une marée humaine entourait les lieux de l'accident près du marché Itafaji, pendant que les secours tentaient de dégager des victimes dans une confusion totale, a constaté un journaliste de l'AFP sur place. L'effondrement s'est produit peu avant 11h00 suisse du matin, selon Olamide Nuzbah, un habitant du voisinage qui a assisté au drame: 'On était dehors en train de fumer quand on a vu l'immeuble 'tomber'', a-t-il témoigné.

Bâtiment illégal

Plusieurs habitants ont affirmé que le bâtiment écroulé avait été identifié et 'marqué' par le gouvernement de l'Etat de Lagos comme devant être démoli, étant donné son état de délabrement avancé. Le gouverneur l'a confirmé, accusant les 'propriétaires de ne pas avoir tenu compte des avis de démolition' des autorités et d'avoir 'hébergé illégalement une école' à l'intérieur du bâtiment.

La quartier de Lagos Island, populaire et densément peuplé, est l'un des plus anciens de la capitale économique de 20 millions d'habitants. Il est marqué par une architecture typique du passé afro-brésilien de la ville, où des travaux de rénovation ont démarré par endroits. Mais de très nombreux immeubles abandonnés ou désaffectés sont encore squattés de manière plus ou moins informelle par des familles ou des commerçants.

Des effondrements meurtriers de bâtiments se produisent fréquemment au Nigeria, où les règles de construction sont régulièrement bafouées. L'accident le plus médiatisé s'est produit en septembre 2014, lorsque 116 personnes, dont 84 Sud-Africains, ont été tuées à Lagos après l'effondrement d'un bâtiment de six étages.

/ATS