Une centaine de voitures exceptionnelles exposées à Grand Basel

MCH Group se diversifie et organise une exposition consacrée à des voitures exceptionnelles ...
Une centaine de voitures exceptionnelles exposées à Grand Basel

Une centaine de voitures exceptionnelles exposées à Grand Basel

Photo: Martin Heutschi, Keystone-SDA

MCH Group se diversifie et organise une exposition consacrée à des voitures exceptionnelles dans le cadre de Grand Basel. Une centaine de bolides d'une valeur totale de 300 millions de dollars sont exposés de jeudi à dimanche à Bâle.

La nouvelle foire est qualifiée par MCH Group de 'show ultime pour des chefs-d'oeuvre automobiles'. La manifestation est ouverte au grand public, mais ce sont surtout les collectionneurs et les marchands de voitures du monde entier que les organisateurs veulent attirer à Bâle.

Des nombreuses marques qui ont écrit l'histoire de l'automobile sont présentes, notamment Alfa Romeo, Aston Martin, Bugatti, Lamborghini, Monteverdi, Porsche, Rolls Royce, Iso Rivolta et Zagato. On peut aussi y voir de nombreux modèles de Ferrari des années 1950 et 1960. MCH Group espère organiser des foires similaires à Miami et Hong Kong en 2019, à l'image d'Art Basel.

Baselworld dans la tourmente

Le lancement de Grand Basel intervient alors MCH rencontre de sérieuses difficultés avec Baselworld, le salon international de l'horlogerie et de la bijouterie. De nombreux exposants, dont Swatch, ne veulent plus participer à la grand-messe bâloise qui doit adapter son concept pour répondre aux critiques des exposants mécontents.

Grand Basel n'est toutefois pas une réaction directe à ces problèmes, a indiqué mardi le porte-parole du groupe Christian Jecker. Le projet Grand Basel a été lancé alors que Baselworld se portait encore bien. Aujourd'hui, la pression est forte pour développer de nouveaux concepts.

En 2017, MCH Group a bouclé l'exercice dans les chiffres rouges pour la première fois de son histoire. Le groupe a dû procéder à des amortissements de plus de 100 millions de francs sur les bâtiments de la foire à Bâle. Un important déficit est aussi prévu pour 2018.

/ATS
 

Actualités suivantes