Une télécabine innovante rencontre des problèmes à Flims (GR)

Les remontées mécaniques de Flims (GR) ont rencontré d'importants problèmes dans la mise en ...
Une télécabine innovante rencontre des problèmes à Flims (GR)

Une télécabine innovante rencontre des problèmes à Flims (GR)

Photo: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

Les remontées mécaniques de Flims (GR) ont rencontré d'importants problèmes dans la mise en service de leur nouvelle télécabine à la demande. L'installation unique au monde s'est arrêtée à plusieurs reprises et a dû être opérée à vitesse réduite, indique l'exploitant.

Les remontées mécaniques s'attendaient à des difficultés au démarrage, mais pas de cette ampleur. 'Nous avons constaté ces derniers jours que le flux des personnes était différent de ce qui avait été anticipé lors de la planification', a indiqué le groupe Weisse Arena samedi à Keystone-ATS.

Le FlemXpress a été mis en service dans la station grisonne samedi dernier sur deux des cinq tronçons prévus dans le cadre du projet. Les 120 cabines de 10 places ne circulent pas en continu, mais transportent skieurs et autres utilisateurs sur demande.

Bouchons à Foppa

L'installation permet de relier Flims à la station intermédiaire de Foppa ou alors de continuer sa route jusqu'à celle de Startgels. Plus de gens que prévu veulent descendre à Foppa, ce qui a provoqué des embouteillages, a indiqué le groupe Weisse Arena. La vitesse des cabines a aussi dû être réduite.

Autre problème: les utilisateurs qui ne connaissent pas l'endroit ont de la peine à s'orienter et à choisir la bonne porte d'embarquement. L'information aux clients est plus complexe que prévu, reconnaît l'exploitant.

Les remontées mécaniques ont procédé à des adaptations, mais les clients doivent compter avec des interruptions.

Selon l'exploitant, ce projet innovant permet de réduire la consommation d'énergie du système de 50%. L'ensemble des cinq tronçons permettant aux utilisateurs de naviguer entre six stations doit être mis en service fin 2024. Le nouveau système remplace trois téléphériques existants. Les investissements s'élèvent à environ 80 millions de francs, selon le gouvernement grison.

/ATS
 

Actualités suivantes